Rally Spirit

Le Forum Moto des rallyes routiers et courses sur route
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


"Evènements à venir: Congrès FFM 31 octobre /3 Novembre 2019 .Réunion Clubs Orgas 09 Novembre 2019 !

Partagez
 

 Mon Royal Dourdou ...

Aller en bas 
AuteurMessage
boudoudesbois
Membre Actif
Membre Actif
boudoudesbois

Messages : 16
Date d'inscription : 23/05/2019
Age : 54
Localisation : Dordogne

Mon Royal Dourdou ... Empty
MessageSujet: Mon Royal Dourdou ...   Mon Royal Dourdou ... Icon_minitimeMer 17 Juil - 7:23

Après une première version de ce récit publié "à chaud", celui-ci a bénéficié de quelques photos supplémentaires, d'un changement de titre et j'ai ajouté quelques résultats, c'était une course, au fond ...

Merci à MOTOS GOMEZ ( Angoulême ), à la VELOCE TEAM pour l'assistance, le partage et bien d'autres choses !... merci et bravo aux bénévoles très impliqués ( c'est rien de le dire ... ) ainsi qu'aux organisateurs de ce fabuleux Rallye du Dourdou 2019!...

Merci également à Raw-concept , à Benoît Daulon et à Claude Gassier pour les photos.
Les photos non signées sortent de mon téléphone.
 
Un bref lexique à l'usage des profanes :
CH Contrôle Horaire: Pendant l'épreuve, tu dois passer par là et présenter ton carton de pointage ( comme à l'usine ? Nan, rien à voir ... ) à une heure précise, à la demi-minute près sinon... pénalité ! 7.5 secondes de pénalité pour 30 secondes de décalage ( retard ou avance ) sur ton temps idéal de passage.  
ES Epreuve Spéciale : Trois ou quatre km de route fermée à la circulation ( où tu peux rouler à gauche et en plus croire que le monde est suspendu à ta poignée de gaz ...) une ligne de départ, une ligne d'arrivée et entre les deux... ta moto, toi et un chronomètre manié par des gens qui savent quand appuyer sur quels boutons ...



Salut, vous tous !


Mon Royal Dourdou ... 67132210
Photo Raw concept


Voici mes impressions du Dourdou 2019, mon deuxième rallye après celui de Charente, couru le 20 Octobre 2018, dix mois pile après l'obtention de mon sésame A2.

Ma moto; une Royal Enfield Continental GT 535cm3, achetée neuve un mois après le permis de rouler, un petit gromono ( ben voui ça existe...) longue course culbuté de 29 CV et 44 Newton/mètre de couple dans une partie-cycle très saine mais tape-cul ...

Ici sur la route du Dourdou, quelque part en Dordogne, j'ai remonté sur la moto les plaques du Rallye de Charente .
Mon Royal Dourdou ... 20190711


Après 4 heures de route, me voilà proche de Villecomtal, je fais une petite pause en altitude, histoire de comprendre où je suis ... avant de faire le plein à St Cyprien et filer à Villecomtal prendre mes marques.
Mon Royal Dourdou ... 20190712


J'ai choisi de rejoindre la Véloce Team pour l'occasion, c'est une première pour moi, je me dis que sur ce genre d'expérience, ce sera bien plus confortable et rassurant de partager l'intendance et l'assistance avec des gars plus expérimentés, d'autant que les échanges ne se limitent pas à " et toi tu préfères les bolognaises ou les tagliatelles ? "...

Je récupère les clefs de la caravane installée là depuis plusieurs jours, aère un peu - fait très chaud ! - et m'installe. Chouette je suis le premier, c'est moi qui choisis mon lit ! En bas, près de la fenêtre c'est parfait ...

Quelques coursettes plus loin à l'épicerie du village - c'est que j'avais faim, moi ! - et j'entreprends d'amorcer la reconnaissance de la première boucle de nuit, vu que je n'ai encore jamais fait la nuit.
A peine ai-je quitté les abords de la scierie que je découvre d'un seul tenant à quoi va ressembler la majorité du routier, une route toute petite, comment dire ... en miniature, minuscule, voire liliputienne, serpente à n'en plus finir vers les hauteurs. Bigre ! je ne m'attendais pas à ça, mais ça me convient très bien et à la moto aussi visiblement.

Je repère l'entrée de l'ES St Félix et emprunte l'évitement, sur lequel je trouve un parking spectateurs, tiens .. voyons voir ce que voient les gens qui viennent voir ce qu'il y aurait à voir... je me gare et descends jusqu'aux abords de la "piste".
Ouf ! c'est raide et pentu, ils en veulent les spectateurs du Dourdou pour s'infliger ça !

Je remarque le travail de débroussaillage... sur des dizaines de mètres les arbres sont élagués de leurs branches basses obstruant la vue et les accès sont eux aussi débroussaillés et signalés par rubalise, je me demande combien de personnes ont travaillé là et combien de temps pour ce résultat ...
...qui a pour conséquence une vue imprenable au plus près de la piste, ça donne le vertige !
Mon Royal Dourdou ... 20190713


Le téléphone sonne, c'est Loane Moreau, le "boss" du Véloce Team, qui vient d'arriver au parc pilotes, je le rejoins.
Puis arrivent par la route Albert Dewas et Guillaume Rabouille, notre assistant.

Loane et Albert sont respectivement N° 123 et 116, Loane sur sa Triumph 675 et Albert avec sa VFR 800.

Loane Moreau
Mon Royal Dourdou ... Raw_co10
Photo Raw concept


Albert Dewas
Mon Royal Dourdou ... Raw_co11
Photo Raw concept



Anthony Saris, N° 128 sur sa Yamaha MT 09, nous rejoindra demain.

Anthony Saris
Mon Royal Dourdou ... Raw_co12
Photo Raw concept



On s'incruste, Albert et moi, dans la Toyota Celica de Loane pour faire deux passages sur chaque spéciale.
Arrêt sur St Félix pour arpenter à pied le droite aux deux trous cerclés de bombe verte, celui-là même que j'ai vu seul plus tôt, et d'en haut.

Je suis là aussi bluffé par l'échelle réduite du parcours ... Sur la vidéo vue au moins trente fois, je m'imaginais à fond la plupart du temps ... tu parles ! Si j'arrive à passer la quatrième ce sera pour rétrograder aussi sec ... non pas que la Continental GT soit un monstre de puissance ... c'est juste que les virages s'enchaînent à une cadence infernale sur une bonne portion du parcours, c'est du yoyo horizontal, à peine le temps de se rappeler si le suivant est à droite ou à gauche et le voilà !

Un autre arrêt sur Mouret nous permet de mieux appréhender une cassure rapide, à enchaîner souplement me semble-t-il ... Pour eux ce sera plus délicat que pour moi, vu la modeste vitesse à laquelle je devrais aborder ce passage, en côte à cet endroit, je serais peut-être à 100, guère plus ...

Albert évalue ses marges ...
Mon Royal Dourdou ... 20190714


Le lendemain, c'est bel et bien le jour de la course ! Va falloir m'y faire... en même temps que je suis aux anges d'être ici, je paierais presque cher pour être ailleurs, le stress monte !
Je n'ai rien oublié, y'a même de l'essence plein le réservoir de la moto et des piles fraîches dans ma frontale, je crains d'être dépassé par les événements, ce n'est que mon deuxième rallye et la première fois de nuit

La décontraction des autres, affairés à leurs préparatifs, sans hâte, tempère mon angoisse montante, je rigole de les voir déconner et ça m'apaise, tiens, j'en profite pour une tof !
Mon Royal Dourdou ... 20190715


Le prologue me permet de vérifier ce que j'appréhendais... 'tain ça va trop vite !
Je suis lent à monter en température... lire la route, lire le road-book en essayant de sentir physiquement l'action aussi bien au niveau de la mécanique que de ma carcasse, c'est beaucoup à la fois, je me surprends à focaliser sur un truc alors que d'autres surgissent ... tiens ! un virage, je l'avais pas vu venir celui-là !

Petit-à petit, la discipline s'installe et je fais moins de conneries ...

Dans la première spéciale - St Félix - je suis très sec, saccadé, tentant de plaquer la moto dans chaque virage, avec toujours trop de retard ...

St Mouret
est plus facile, le tracé est avalé lentement pour une moto si peu rapide que la mienne ( environ 140km/h en pointe et du temps avant d'y arriver ... ) alors je n'ai pas trop à réfléchir, je peux presque regarder le paysage .... Là où j'ai un peu de mal, c'est à l'épingle du village, pourtant large mais je me méfie de l'adhérence de mon pneu avant routier à basse vitesse, alors j'y vais tout doux.

C'est précisément là ...
Mon Royal Dourdou ... Dsc_2110
Photo Raw concept

J'ai chuté en première 3 km après avoir acheté la moto à cause d'un décrochage soudain de l'avant il y a des mois ( par ma faute, un 'ti coup de frein avant mal placé, pneus froids et neufs ...) et depuis je suis très circonspect dans ces circonstances, d'autant que je m'étais fait mal à l'épaule.

A l'inverse, je découvre comment passer les épingles " de montagne ", les deux plus haut: Freiner tard, fort et pas longtemps, placé à l'extérieur au maximum. Dès que la vitesse de passage est bonne, attraper la moto par son milieu, la faire pivoter d'un coup d'environ 140°, puis raser le point de corde en biais en ouvrant grand les gaz ...
En fait, quand ça marche, tout est déjà fait avant même le point de corde ...

Le truc positif c'est que je m'en sors pas trop mal en navigation, malgré que j'aie oublié de remettre mon compteur à zéro, du coup je calcule en partiel et ça me réussit.
La RAZ ( remise à zéro ) sera tout au long du rallye un petit problème pour moi ... Je la fais quasi systématiquement au départ de la spéciale, pestant de l'avoir oubliée au CH précédent ...

Au départ de la première boucle de nuit, distrait et un peu agité, je n'ai pas vu l'horloge et je franchis le CH avec une seconde d'avance ... Tiens, 7,5 secondes de pénalité, vas-y c'est gratuit !
Le contrôleur rigole de ma bourde avec mansuétude .

Pas de souci avec le road-book, j'arrive à suivre, ce qui m'amène à St Félix avec l'idée d'enrouler au mieux, sans saccades mais je n'y vois pas grand-chose avec mes deux petits additionnels à leds, juste un peu mieux qu'avec le seul phare d'origine.
St Mouret, pas grand souvenir, ça a dû être assez paisible ...

La deuxième boucle m'excite dans le sens où elle me rapproche de la fin de l'étape de nuit ... Je ne suis pas assez bien équipé en éclairage et j'ai hâte d'être à demain, pour rouler vraiment.

C'est un peu pourquoi j'ai choisi le Dourdou, d'abord effacer la nuit avant de profiter du jour ... l'inverse ne me séduit pas dans l'idée, mais avec plus d'expérience - et sans doute un éclairage performant - j'arriverais peut-être à prendre du plaisir aussi la nuit.
Par ailleurs, j'ai fait plusieurs demi-nuits blanches la semaine précédent le rallye, insomnies à répétition, ça m'arrive très rarement, peut-être mon inconscient qui s'agitait à l'idée du rallye ... et je commence à être un peu flottant au niveau de l'attention, mon esprit dérive dans les limbes des sous-bois du routier ....

Au départ de St Félix, Anthony, mon co-équipier de la Véloce Team, me hèle pour me signaler que je
n'ai plus ni feu ni stop à l'arrière ... Merde !!!
Trois/quatre gars sont devant moi et j'ai le temps de me déconcentrer en focalisant là-dessus:
est-ce qu'ils vont me laisser prendre le départ ?
Si oui ( et parce qu'ils ne s'en seront pas aperçu avant que je parte ) est-ce qu'ils vont prévenir l'arrivée de l'ES qu'il ne faut pas me laisser repartir sans réparer ?
J'ai une ampoule de rechange mais bonjour la perte de temps et du coup le risque de pénalités ...

Bref, je me fais tout un flan et je prends le départ de St Félix sans vraiment être là, ce que je sens confusément au détour des premiers virages.
Mais je n'y prête pas assez d'attention ... et peu après le départ, dans le petit gauche qui resserre un peu avant le droite flanqué d'un arbre un peu biscornu, je me retrouve d'un seul coup dans un autre monde ...

Ben ...?  pourquoi je suis là, déjà dans l'herbe, filant vers ce petit arbre qui va m'arrêter c'est certain on dirait bien que je prends une vraie gamelle pas moyen de se rattraper comment ça va se terminer c'est réel ouf on dirait que je ne le prends pas de face c'est déjà ça...........

Je me retrouve un peu désarçonné mais encore " en selle ", la moto couchée sur le flanc droit, à contrepente et ma jambe dessous.
Le truc rassurant c'est qu'il n'y a plus de bruit, le moteur s'est éteint, le silence me fait réaliser que ça s'est arrêté et que j'y suis encore ...

La lumière fonctionne encore et je n'ai mal nulle part, j'essaye de me relever, ma botte gauche est coincée dans un truc de la moto, j'arrive à la dégager et me relever.

Je m'empresse de me montrer debout à ceux qui accourent pour leur signifier que je vais bien.

La moto fuit du réservoir, bouchon vers la pente et je voudrais que ça s'arrête.
Les deux jeunes commissaires m'aident à relever la moto, pas facile avec la pente, et on arrive à la tirer vers la route.
Je suis inquiet de ceux qui pourraient arriver à toute berzingue, inquiet d'être sur leur trajectoire potentielle ... et inquiet de les gêner visuellement.
Je n'ai qu'une envie, qu'on mette tout à l'abri et que la course reprenne, s'cusez ça n'est qu'un contretemps !

Les deux petits jeunes assurent, l'un m'aide à pousser la moto vers leur poste tout proche tandis que l'autre récupère ma sacoche de réservoir, tout en talkant au talkie.
S'ensuit une inspection rapide de la moto, les poignées sont toutes tordues, les demi guidons aussi, y'a une fuite de liquide de frein vers le bocal et les additionnels lorgnent vers les étoiles, on dirait que seul l'avant est touché mais la fourche n'a rien apparemment.

Grosse chance, à quinze centimètres près la moto prenait l'arbre dans l'axe et la fourche était tordue ...

Lorsque je suis pas loin d'être prêt à repartir, j'attends le signal des commissaires, ce qui me donne l'occasion d'assister à un spectacle aussi éblouissant que fugace ...
Deux gars - je ne sais qui - passent successivement ce petit " S " que j'ai planté lamentablement, à une vitesse hallucinante, comme aspirés par l'asphalte ... on dirait des voitures de circuit miniature, ventousés au bitume, le genou à terre, ça dure quelques secondes, presque sans bruit et ça m'impressionne la rétine ...

Je redémarre derrière le suivant, tout doux, et m'arrête au " village " suivant car les phares d'un autre concurrent zèbrent mon horizon au gré des virages et je ne veux gêner personne.
C'est là que je réalise que chaque fois que j'empoigne le frein avant, une petite giclée de DOT4 sourd de la durite et asperge tout sur son passage ...

Au CH d'arrivée de l'ES, j'explique mon cas et rentre sagement, à la vitesse d'un 103 Peugeot et les guidons tordus qui vont avec ... au CH de la scierie où je ré-explique ma situation : j'abandonne, mais QUE LA NUIT ai-je soin de préciser, je n'ai pas envie de me voir refuser le départ de l'étape de jour, manquerais plus que ça ...

" Tiens, te voilà déjà ? ", me lance Loane, étonné, au retour de sa boucle... - Ben oui, allez, aides-moi à réparer, au lieu de faire de l'humour ...

Guillaume, notre assistant, me dégote habilement chez Central Team les quelques décilitres de liquide de frein manquants tandis que Loane pioche dans son stock de durites, la mienne ayant cédé sous les assauts d'une branche de prunier ou pommier, à moins qu'il ne s'agisse d'un poirier.

Je remercie ici bien fort Central Team au passage, n'ayant eu la délicatesse de le faire dans le feu de l'action, je vous en dois une ....

Les guidons et les commodos ont juste pivotés sous le choc, rien de cassé, une remise en place suffit et je me couche tard à cinq heures, super rassuré de pouvoir continuer.
J'ai une sensation de bleu à l'intérieur de la cuisse droite mais quand je regarde il n'y a rien de visible. Quelques gouttes d'Huile Essentielle d'Hélichryse tapotées sur la zone et le lendemain je n'y pense même plus. C'est magique la nature, merci les plantes !

Enfin l'étape de jour, là où l'on y voit clair !

Familier des petites routes de campagne, j'ai réussi à m'établir une interprétation fiable du road-book, et je m'en sors plutôt bien de ce côté, avec une avance quasi systématique aux CH, c'est bien, j'aime avoir le temps de venir voir les choses ...

A l'ES de St Félix, une brève interruption fige le temps suite à un incident de course, une chute je crois, alors que j'allais prendre mon tour ...
Mon Royal Dourdou ... 20190717



Je peine toujours à sentir la vivacité du tracé et me plante plusieurs fois sur les trajectoires, c'est tout petit et il faut agir très vite !
Je sors bien trop large plusieurs fois, surtout vers le début du parcours mais l'info rentre dans mon petit cerveau, les prochaines fois je ferais mieux.

A St Mouret, je me fais brièvement peur lors de la plongée brutale à droite vers la remontée - à la suite de l'épingle du village - que je passe à fond ( tout est relatif, à fond sur cette bécane, c'est 29 CV en furie ! ... ) pour découvrir en une fraction de seconde que le talus gauche m'arrive très vite dessus, mais ça passe ...

La boucle 2 de jour me permet d'apprivoiser encore un peu plus les tracés de St Félix, spéciale que je trouve très ardue et du coup excitante !
J'arrive maintenant à sortir comme il me plaît de certaines courbes, même si les enchaînements fluides me font encore défaut.

Rien à dire sur les liaisons, où j'ai au moins deux, parfois trois mn d'avance, je me sens à l'aise sur ce terrain-là et y prends plaisir.

J'ai la grande satisfaction à un moment de piler autant que je peux pour laisser galoper quelques instants devant moi un superbe écureuil roux que j'ai surpris, excuses-moi la belle bête de te faire peur, tu es splendide et je ne te veux aucun mal.

Lors des liaisons, je découvre au fur-et-à mesure des enfilades de virages une nouvelle façon de piloter que la machine me dicte.
Je pousse mon cul au fond du dosseret, arrondis le bas du dos, serre les genoux, tends les bras et me voilà au guidon d'une autre moto !
J'ai l'impression d'être au guidon d'un fauteuil club, ancré dedans, et de guider la machine avec mes yeux ...

Ca me fait penser à un jeu vidéo - pourtant je ne joue JAMAIS à des jeux vidéo - où le corps ne bouge presque pas, c'est super agréable, j'ai l'impression que ce sont mes doigts, mes orteils et mon regard qui contrôlent, le reste n'a presque pas d'utilité ...

Je commence à comprendre à peu-près comment fonctionne le système global de chronométrage et ne prends qu'une pénalité de quinze secondes pour une avance que je n'arrivais pas à calculer en roulant.

C'est compliqué pour moi d'ajouter le temps de liaison à l'heure de départ car calculer en roulant me dépasse ... et je tiens à partir vite des CH pour ne pas perdre de temps.

Je finis par trouver une façon en roulant lentement après les CH le temps de calculer mon temps idéal d'arrivée, avant de le noter au feutre sur des scotchs disséminés sur ma sacoche de réservoir, cela me permet de dédier mes peu nombreuses facultés de mémorisation au calcul de mes partiels sur le routier.

Mais j'ai vraiment du mal à ajouter par exemple 17 mn à 14h54, il va falloir que je trouve une méthode ...

Lors de l'arrêt forcé à l'ES Mouret suite à la chute d'un pilote, je me plains de cette lacune à deux jeunes pilotes en disant quelque chose comme : " Je suis nul en calcul ", ce à quoi l'un ne trouve rien de mieux à me répondre que : " Alors t'as pas choisi la bonne discipline " .

C'est bien répondu mais ça me fait une petite douche froide, le gars a raison au fond mais tout dépend pourquoi je suis là, me faire plaisir ou ravir le titre à Bruno Schiltz ?...

Pour calmer mon orgueil, je finis par décider que même s'il a raison d'un point de vue " mécanique " il est bien présomptueux ce gars-là ... A sa place, j'aurais tenté de donner des astuces pour progresser.
Et d'ailleurs je compte bien le faire, avec ou sans son aide !

Mon Royal Dourdou ... 20190716

Le temps passe, il fait très chaud et les pilotes continuent de venir s'agglutiner au départ de St Mouret.
Deux pilotes ont glissé sur du goudron fondu et effectivement, ça commence à nous coller sous les bottes ...
J'en profite pour sortir le téléphone et mitrailler ce qu'il se passe ici :

Tiens, une crevaison au Véloce Team, Albert a réussi a enfoncer un tout petit gravillon d'à peine un centimètre de long dans son pneu arrière, petit mais pointu, très mordants les Gravillons Aveyronnais !

Aidé par Loane, il pose une mèche pour réparer et quelqu'un lui passe ses bombes pour regonfler.
Mon Royal Dourdou ... 20190718


Un bonhomme bleu et poilu passe, l'air de rien. Hey mec, on t'a vu !
Mon Royal Dourdou ... 20190719


Alors que l'on attend la ré-ouverture de St Mouret, je vois arriver du fond de la spéciale une bagnole qui débarque un jeune pilote un peu bouleversé, quelques plaies par çi-par là, visiblement dégoûté de lui-même " J'ai fait que d'la merde ".
Je lui lance au passage " T'en fais pas, ce qui compte c'est toi, t'as rien " j'essaie de l'apaiser pour lui faire sentir que l'enjeu n'est pas sa fierté mais sa vie . Ha ! ces jeunes, qui croient encore avec tant d'ardeur au mirage du premier de cordée ...

Un petit briefing est organisé au départ de la spéciale, ceux qui peuvent se calent sous l'ombre du petit Barnum.
On nous annonce que l'ES Mouret est annulée, on la traverse tranquille avant de redescendre sur Villecomtal via le road book.

Cela nous donne l'occasion d'une montée de l'ES façon parade sous les applaudissements et signes d'encouragement du public et des bénévoles de l'organisation auxquels nous répondons, c'est très sympa !
Mon Royal Dourdou ... Raw_co13
Photo Raw concept

La troisième boucle se résumera à un passage dans l'ES St Félix, Loane propose alors à la Véloce Team que nous sommes, de partir groupés, le moins rapide ( moi ) devant comme il se doit en pareil cas.

Par précaution, il me demande quand même si j'ai tendance à arriver à l'heure, en avance ou en retard aux CH, ce à quoi je lâche " - deux ou trois mn d'avance. "  un subtil blanc s'ensuit ... " - deux ou trois ? ... - ça dépend ... " répond-je, l'air détaché.
Bon, l'affaire est faite, à moi de jouer ...

Au CH de départ, Michel Bonneau nous accorde la faveur de partir ensemble et c'est au ralenti que j'entame la liaison vers St Félix, attendant que les trois autres soient tous là.

Ca ne tarde pas, Anthony me fait signe d'arrêter de me traîner et j'ouvre, déchaînant subitement la traction monumentale de mon cheval d'acier.
Bien vite, l'on aborde l'épingle à droite qui ouvre vers les hauteurs menant à St Félix.

C'est de la petite route qui monte, pas rapide mais vive, exactement le genre de terrain fait pour ma moto.

Elle m'en donne à coeur-joie et après quelques minutes, je constate avec une légère stupeur doublée d'une grande satisfaction que derrière, ça tire un peu la langue, ha ha ha ! alors les gars, on pensait avoir à faire avec un oignon, doublé d'un poireau ? Ben c'est raté !

Plus tard, Loane me confiera sur un ton endiablé " Eh il marche ton trombone ! "

Voui môssieu ! ... ( et il fait une jolie musique ... )

Par chance, un photographe amateur se trouvait sur notre route, sur le plateau précédant la spéciale et a immortalisé ce moment...
Loane a passé Anthony et parvient tout juste à me suivre ... Ah Ah Ah ! ! ! J'plaisante ( précision pour ceux qui y croiraient ...)
Mon Royal Dourdou ... Claude10
Photo Claude Gassier

Anthony ( pressé de quitter le cadre du photographe ? )
Mon Royal Dourdou ... Claude11
Photo Claude Gassier

Albert ferme la marche
Mon Royal Dourdou ... Claude12
Photo Claude Gassier



On arrive à l'heure à St Félix et je me présente au départ. C'est là où j'aurais le plus de sensations, osant, fort de ma nouvelle posture de conduite découverte peu avant, plonger vers le bitume en confiance au gré des virages que je " sais " ...

Je réussis presque à coller la trajectoire parfaite sur un droite se resserrant dans lequel j'échouais systématiquement trop à gauche, allez ! vas-y ! accroches-le ce bitume, il tient ! ... Ben là ça passe presque parfaitement, une sensation extra !
Alors que je passe, je ressens un truc, comme un encouragement, et me fais un microfilm en direct dans ma tête en temps réel... j'entends les commissaires de piste posés par force là depuis la veille se dire entre eux " Béh tu vois !... le petit ... il a fini par y arriver à le passer ce virageu, c'est pas fauteu d'avoir essayé, heing ? " ...

Ca m'encourage, j'ai envie de bien faire pour eux ...

Mon Royal Dourdou ... Dsc_2210
Photo Benoît Daulon


La descente vers Villecomtal se fait entre Teameurs de la Véloce, à une allure assez ... véloce justement.
Un grand moment de plaisir, je suis derrière, et voir s'enchaîner ce serpent de quatre machines déroulant le bitume fluidement et souplement m'occasionne des sensations très très fun, c'est beau et naturel, sans violence, j'adore !

Ben voilà ! le rallye est terminé, malgré ma chute et mon abandon de la nuit, je ressens un genre de plénitude.

J'ai adoré ce qu'il s'est passé lors de ce week-end, la rencontre avec les gars de la Team, leur ouverture d'esprit, leur intelligence, l'apport et l'échange d'informations, je suis béat et admiratif devant le travail énorme ... déployé par les bénévoles, les organisateurs.
J'ai adoré plein de petits moments, comme lors de mon dernier départ à St Félix, où je ressens le besoin de dire quelque chose - je ne sais pas quoi - au directeur de spéciale, je suis sur la ligne, il reste vingt cinq secondes, je tourne la tête dans sa direction, hop ! il me capte, hyper attentif et s'approche, à l'écoute. Je lui dis juste que c'est trop la classe, tout ça, et bravo ! puis c'est le temps du départ, zou c'est parti !

Le groupe que j'entendais de loin et que j'imaginais pas autrement que vieux croûtons à boucle d'oreille pour reprendre un répertoire pareil... ben non ! c'est des minots qui reprennent les Stones, Téléphone et Noir Désir avec un naturel confondant ...
C'est eux
Mon Royal Dourdou ... 20190720


J'ai adoré la gentille bousculade infiniment patiente vers l'alligot, tous gens mélangés, c'est beau ça !
Mon Royal Dourdou ... 20190721


Le lendemain c'est démarrage piano ...

Rassembler mes affaires au milieu du démontage j'y arrive...
Mon Royal Dourdou ... 20190722

Mon Royal Dourdou ... Dsc_2211
Photo Benoît Daulon



Tenter quelque photos d'affiches de film j'y arrive aussi
Mon Royal Dourdou ... 20190723

Mon Royal Dourdou ... 20190724


avant d'expliquer à Guillaume, notre assistant, comment je fais pour ne pas perdre un miette des infos distillées par le road-book  " c'est simple, suffit de mettre le nez dessus, comme ça tu vois ? "
Mon Royal Dourdou ... 20190725
Photo Guillaume Rabouille

Ca a fait rire Guillaume ( entre nous je ne vois pas pourquoi, c'est la vérité si si j'tassure ! ... ))
et là, Loane débarque alors et dit:  " J'peux rire moi aussi ?
"Mon Royal Dourdou ... 20190727
 


Du coup ça avait l'air de devenir un peu compliqué tout ça, j'ai alors décidé de prendre le chemin du retour en filant à l'anglaise avec mon Indienne, qui piaffait d'impatience devant tous ces virages à venir ...

Le retour s'est effectué en plusieurs étapes :
d'abord celle du taureau aux couilles très très très très grosses ( c'était aussi l'étape du beau paysage mais je n'ai vu que ça de beaux paysages alors difficile de dire ... )
Mon Royal Dourdou ... 20190728


puis l'étape du fromage mangé à l'ombre de l'arbre résistant au soleil brûlant, ou cuisant, c'est selon ( ouf , merci l'arbre ! un merisier je crois ... ) et évidemment, un beau paysage
Mon Royal Dourdou ... 20190729


ensuite l'étape où je me suis cru l'envoyé des anges, à cause du paysage évidemment, l'eusses-tu-cru ?
( de mon côté j'avais déjà cuit lors du fromage mangé cru au soleil cuisant, j'avais donc le cuir luisant mais le regard cru encore, du moins l'ai-je cru )...
Mon Royal Dourdou ... 20190730


et enfin l'étape presque ultime avant ma Dordogne, le Lot !!! ... mais là on était carrément chez Ennio Morricone, il y faisait un soleil de plomb... j'entendais les cigales m'avertir d'un danger imminent, et en effet, signe du climat électrique qui régnait là, un hélico du shérif, euh ! .. de la gendarmerie est passé, m'examinant au passage, petite tache noire et rouge bien visible dans ce beige-vert dominant, alors j'ai préféré rentrer doucement mettre ma monture à l'abri ( et en plus malgré le fromage j'avais encore faim)
Mon Royal Dourdou ... 20190732


En vrai je penche moins mais pour faire celui qui passe vite, j'ai légèrement incliné la photo ... chhhut !
Mon Royal Dourdou ... 20190734

En pleine accélération ( dantesque il va de soi ! ) après l'épingle du village à Mouret, guettant la plongée à droite qui s'ensuit ...
Mon Royal Dourdou ... Dsc_2111
Photo Benoît Daulon



Un petit mot sur les résultats complets, visibles ici : https://www.afcmicro.com/etape/2019/championnat-de-france-ffm-rallye-routiers/13-14-juillet-rallye-du-dourdou-2/

Vu que je n'ai pas terminé l'étape 1 -celle de nuit - je ne suis pas classé au général.

Ma position à l'étape 2 : 96ème sur 145 concurrents partants, waouw !
Je laisse donc presque 50 pilotes dans mon sillage ... suis fier de moi ! ... d'autant que j'accumule 22 secondes et demi de pénalités.

Pour la dernière spéciale de St Félix - l'ES 5, sur laquelle je prendrais un grand pied malgré quelques ratés de trajectoire - je finis dans la première moitié du classement, 70ème sur 145, pas mal pour un tacot comme le mien !..
Je coiffe au poteau quelques Ducati Multistrada, Triumph 675, des KTM - Duke comme Superduke - en pagaille, de la 390 à la 1290, des Yamaha MT 09 et même une Aprilia 1000 Tuono, bigre !
Pour être honnête, le terrain de jeu était quand même nettement mieux taillé pour un vélo comme le mien - aussi peu puissant qu'il soit - que pour un monstre de 150 CV ou plus, inexploitables ici ...
Sur St Mouret, où je suis 122ème sur 157 de jour, les écarts redeviennent assez normaux...

Bref, on peut vraiment se faire plaisir avec une petite moto !
Des amateurs ? . . .

Et au sujet de la moto, pour ceux que ça intéresse:

Moto achetée neuve en Décembre 2017, presque 21 000 km à la fin du Rallye. Moteur strictement d'origine, correctement rôdé, jamais ouvert, vidange ( 2.75 L ) à 500 km puis tous les 3000 km.

Par contre, j'ai dû gagner entre 12 et 15 kg en enlevant plein de trucs inutiles ( poignée de béquillage, démarreur, double klaxon - remplacé par un simple plus léger - embouts de guidon " plombés ", mousse de selle trop épaisse, caoutchoucs anti-vibratoires sur le cylindre, béquille latérale ...etc ) et en remplaçant d'autres éléments par de plus légers, la quête du poids idéal est un genre d'obsession pour moi ...  couronne aluminium, chaîne de transmission secondaire plus légère, batterie au lithium ( gain de 4 kg d'un coup...) rétroviseur en plastique à 10 euros, support de plaque et feu arrière plus léger ( merci la meuleuse... ), amortisseurs Fournalès, colonne de direction et Tés aluminium, demi-guidons, supports de phare...etc

Je continue cette démarche, petit-à-petit. Pour moi, une moto légère accélère mieux, freine mieux et l'on a un meilleur contrôle sur elle donc pas d'hésitation !


Dernière édition par boudoudesbois le Ven 20 Sep - 21:24, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
twin_v2
Membre trés actif
Membre trés actif
twin_v2

Messages : 306
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : 74- La Yaute !!

Mon Royal Dourdou ... Empty
MessageSujet: Re: Mon Royal Dourdou ...   Mon Royal Dourdou ... Icon_minitimeMer 17 Juil - 9:50

Yeah au top ce cr !
Et voilà t'es cuit t'as gouté aux rallyes, je te vois déjà sur internet à chercher des phares led pour le prochain !
Alors un ptit tuyau si tu l'as pas déjà eu, va sur aliexpress page goldrunway, tu trouveras ton bonheur aux meilleurs rapports qualité prix. https://www.aliexpress.com/store/604837?spm=a2g0o.detail.1000061.1.2c3a188a1k3O8f

Sinon c'est clair que la véloce team ou le central team ce sont deux bons moyen de débuter...
Revenir en haut Aller en bas
Gabriiiel
Membre trés actif
Membre trés actif
Gabriiiel

Messages : 63
Date d'inscription : 20/09/2017

Mon Royal Dourdou ... Empty
MessageSujet: Re: Mon Royal Dourdou ...   Mon Royal Dourdou ... Icon_minitimeMer 17 Juil - 14:17

Quel récit !! J'adore !!
Revenir en haut Aller en bas
b0b_ChoK
Membre trés actif
Membre trés actif
b0b_ChoK

Messages : 100
Date d'inscription : 13/06/2017
Localisation : Toulouse

Mon Royal Dourdou ... Empty
MessageSujet: Re: Mon Royal Dourdou ...   Mon Royal Dourdou ... Icon_minitimeJeu 18 Juil - 10:51

Super récit, c'était un plaisir de partager ce rallye avec toi et la team !
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Luc
Membre trés actif
Membre trés actif
Jean-Luc

Messages : 112
Date d'inscription : 31/12/2010
Localisation : Waterloo - Royaume de Belgique

Mon Royal Dourdou ... Empty
MessageSujet: Re: Mon Royal Dourdou ...   Mon Royal Dourdou ... Icon_minitimeMer 24 Juil - 5:27

Enfin un article digne de ce nom !!!! Vraiment génial, et en plus, une Royal Enfield !!!

Merci de ce partage
Revenir en haut Aller en bas
http://www.spiritofbritain.eu/
boudoudesbois
Membre Actif
Membre Actif
boudoudesbois

Messages : 16
Date d'inscription : 23/05/2019
Age : 54
Localisation : Dordogne

Mon Royal Dourdou ... Empty
MessageSujet: Re: Mon Royal Dourdou ...   Mon Royal Dourdou ... Icon_minitimeMer 24 Juil - 18:56

Merciiii ! ... twin_v2, Gabriiiel, bOb_ChoK, et Jean-Luc .

Suis très content de voir que ma nuit blanche ( plus quelques heures de jour ) passée à rédiger ce texte n'aura pas été vaine ! ...

Bonnes routes à vous !

Marcel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Mon Royal Dourdou ... Empty
MessageSujet: Re: Mon Royal Dourdou ...   Mon Royal Dourdou ... Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon Royal Dourdou ...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROYAL CASH
» Royal de Luxe au Havre, du 26 au 29 Octobre 2006
» Premium...Quarter d'aigle Royal...
» [11ème journée] Louhans-Cuiseaux - Chatenoy le Royal
» Royal Excelsior

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rally Spirit  :: Le Paddock :: Compte rendu de vos courses ,manifestations,sorties-
Sauter vers: