Rally Spirit

Le Forum Moto des rallyes routiers et courses sur route
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Evènement à venir :Tous ensemble au Rallye des Ardennes pour la Finale du CFFR 2018 les 29 et 30 Septembre .Engagez vous !!

Partagez | 
 

 Mon deuxième rallye : le 15ème rallye du Dourdou édition 2018

Aller en bas 
AuteurMessage
twin_v2
Membre trés actif
Membre trés actif
avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : 74- La Yaute !!

MessageSujet: Mon deuxième rallye : le 15ème rallye du Dourdou édition 2018   Mer 18 Juil - 12:33

Alors le rallye du Dourdou, comment te dire ? éprouvant, fatiguant,  rock n' roll, ça te parle ?
C'était très dur pour tout le monde, mais comme on est barge on a adoré !
Beaucoup de chemin, des petites routes avec pleins de virages, des bosses, des trous, et du gravier partout !
Je suis donc parti le mercredi soir tard, à 22h30, j'arrive à 11h30 après une courte nuit dans le camion.
Le temps de trouver un emplacement et de m'installer je suis en place vers 13h30, et on fait connaissance avec les voisins Tom #167 et Greg #297.
Repas léger et je pars en reco en moto, mais du coup je suis obligé de faire les spéciales à pied, ce n’est pas le top, je n’aurais le temps de faire que St Félix, je croiserais Gabriel rider, Manu Gonzalez et les bénévoles qui balayent les graviers.
Je redescends au paddock , là je retrouve Gilles #94 accompagné de Frédéric #403, et Fabrice #230, les copains rencontrés au rallye de l’Ain. Je prends le camion pour faire la boucle 1 nuit compléte, en passant deux fois dans Golinhac et une fois St Félix.
Je rentre en fin de journée pour me poser un moment, manger, installer les phares sur la moto et aller faire la boucle 2 de nuit en évitant les spéciales bien sûr. Cette fois les phares sont bien réglés (cf le résumé du rallye de l’ain), mais le parcours routiers s'annonce chaud.

Vendredi matin, après une bonne nuit (c'est top le camion quand même), je décide d'aller tôt aux vérifs administratives, je mets la clé dans le contact, rien, plus de batterie, heureusement j'ai mon chargeur.
Vérifs administratives passées, je pars en commissions, remplir les jerricans d'essence et faire le plein du camion, ce sera déjà ça de fait pour dimanche. Pendant ce temps-là (à Vera cruz…lol), la batterie charge, j'ai le temps, les vérifs techniques ferme à 17h.
De retour de course, je mange et je vais faire une sieste, on part le soir donc faut être en forme.
1h plus tard, je me sens mieux, bien reposé, je colle les numéros, et hop au technique, sans soucis.
Je suis prêt. Il est 18h l'heure d'aller au pilot corner qui sera suivi par le briefing.

126 pilotes au départ pour la boucle de nuit, je pars à 21h06'30 pour le tour de prologue.
Comme prévu, je n’arrive pas à mettre assez de rythme dans ces petits chemins défoncés, et je termine la boucle avec 3min30 de retard, du coup 52.5s de pénalités.
Je me dis qu’il faut que j’assure au max la navigation, ne pas me perdre, je vais prendre des pions toutes la nuit alors autant essayer de minimiser, lol !
Départ pour la première boucle, j’ai un soucis avec l’éclairage du compteur de vélo et fatalement je me perds, je suis dans un chemin en forte descente, je ne veux pas prendre le risque de faire demi-tour ici avec mon tank, pas envie de me mettre parterre tout seul ici où personne ne passe, alors je continu et je me retrouve dans une cour de ferme bien plus à l’aise pour faire demi-tour.
Je sais où je me suis trompé alors je retrouve le bon chemin facilement, mais j’ai perdu beaucoup de temps, je pointe avec 17min30 de retard, je me dis que je vais finir hors course à ce rythme-là.
Je passe les deux spéciales sans encombres, Golinhac je ne suis pas fan, et St Félix je ne saurais jamais si je dois rester en 2 ou mettre la 3, eh oui la diversion c’est une boite 5, pas forcément super étagée pour ce genre de route
Je continue mon périple en prenant des pions à chaque CH, je ne prends même pas le temps de calculer je pointe direct, aucun risque de pointer en avance, lol ! Mais au moins je ne rate aucun CP, c’est déjà ça.




Deuxième boucle, je ne me perds pas, mais je prends toujours autant de pion, l’addition va être lourde. A force je roule en fin de classement, je me fais même remonter par les sides, et je me retrouve dans leur poussière.
Je passe Golinhac, j’améliore mon temps de 24 secondes, puis j’arrive au départ de St Félix, on est arrêté suite à la chute d’un concurrent, on attendra un bon moment le temps d’évacué le pilote blessé, remet toi bien.
Dans ce passage les sides ont dû se déconcentrer, et avec les pneus froids Raphael Galvani et Bastien Boujeau partiront à la faute. Pour ma part je sors en améliorant mon temps de 10 secondes.
Je fini la boucle avec une longue liste de pénalités et une sévére addition de 11 minutes 37, bien fait t’as qu’à rouler, lol !
Je fini l’étape de nuit 109ème et bon dernier, mais suis resté sur mes roues c’est déjà une bonne chose.
Il est 3h30 du mat’, le temps de se rafraîchir un peu, je file au lit la nuit va être courte.

Réveil à 7h, ça pique. Préparation de la moto pour l’étape de jour troublé par la pluie, je me dis que si en plus il pleut ça va être une galère sans nom. Mais non après une bonne averse de 15 minutes, le soleil reviens et hop on va au départ, tout le monde à des petits yeux ce matin.
Première boucle, je découvre que les temps impartis ont été rallongés, c’est une bonne nouvelle.
J’arrive au départ de Golinhac, encore une grosse sortie d’un pilote, on patientera un bon moment, l’avantage on repart sur une route sèche, Max Mettra en vieux renard, en profitera pour scratcher la spéciale avec la belle 790 Duke.  
La fin de la boucle se passera bien. Mais la chaleur monte de plus en plus. J’ai la chance de pouvoir emmener de l’eau sur la moto, heureusement.

La deuxième boucle se déroule bien mais je fatigue de plus en plus, cette boucle sera celle que j’apprécierais le moins, il y a moins de « belle » route pour se poser un peu. Malgré tout je ne prends pas trop de pion sur ce tour. En spéciale je n’améliore pas, la fatigue prends le pas.
De retour au paddock, Mehdi Silem  #473 se propose spontanément pour me faire l’assistance, ça me permet de m’asseoir un peu, de manger et de boire. Un grand merci Mehdi, ça m’a vraiment fait un bien fou !

Départ de la troisième boucle, on part dans une direction totalement différente depuis le départ du rallye, ça change et surtout, enfin de la route, de la vraie, ça dureras pas trop longtemps, mais ça soulage un peu… lol ! On descend jusqu’à Estaing, superbe village, et on longe le lot par un petit chemin bien sympa. On fini par rentré dans un chemin en stabilisé un peu défoncé, mais ça va je m’en sors sans chute, Mehdi m’avait bien brieffer pendant l’assistance. Après s’en suit un long passage de sous bois on est au frais mais c’est technique. Je passe Golinhac, mais je ne suis pas content, je suis déconcentré, je fais une salade de pignon sur un rétrogradage, pas de doute la fatigue est là, je fais un temps moins bon que la nuit.
Entre les deux spéciales je suis pris de crampes dans les cuisses je fais au mieux pour avancer mais c’est pénible, je ne veux pas abandonner si près du but. J’arrive à faire passer les crampes un peu avant la dernière spéciale, mais je ne serais pas au mieux. Je fini le cette étape épuisé, en prenant une dernière pénalité de 7.5s pour 4 secondes de retard, je suis resté bloqué un bon bout de temps derrière un camping car  qui ne m’a pas vu, grrr.
Je fini l’étape à la 120ème place sur 124 grâce au jeu des pénalités, de jour je n’ai pris « que » 4min22.
Après une bonne douche, on finit ce rallye tous ensemble autour d’un bon aligot saucisse, l’ambiance est joyeuse, et ça finit en beauté par le feu d’artifice, car c’est vrai c’est le 14 juillet !
En conclusion je fini ce rallye du Dourdou dernier, mais je fini, et j’en suis fier. Ce rallye était magnifique, dur, éprouvant mais un vrai rallye qui se jouait autant en spéciales que sur le routier, sur 141 pilotes au départ, 102 sont à l’arrivée, seul 33 pilotes n’ont pas pris de pénalités, cela démontre bien la difficulté du parcours. Maintenant il est temps pour moi de changer de moto pour continuer cette belle discipline parce que définitivement le 900 Diversion ce n’est pas adapté, lol !
Merci à toute l’équipe du MCV et aux bénévoles qui sont là pour notre bonheur, à la commune de Villecomtal ainsi qu’aux communes traversées pour leur accueil.
Merci aux pilotes que j’ai bouchonné sur le routier pour leur patience, et ils furent nombreux, lol !
Et enfin encore un grand merci aux copains pour leur soutiens et en particulier à Mehdi pour le coup de main.
Revenir en haut Aller en bas
b0b_ChoK
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 13/06/2017
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Mon deuxième rallye : le 15ème rallye du Dourdou édition 2018   Mer 18 Juil - 12:58

Super CR.
Merci à toi pour nous avoir prêter ton chargeur, sinon Loane aurait fini par me piquer ma batterie ! Razz
C'est clair que la Diversion, bien qu'une bonne machine, n'est pas à son avantage sur un rallye comme celui-ci, bravo d'être allé jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mon deuxième rallye : le 15ème rallye du Dourdou édition 2018
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RALLYE DES CHATS
» Rallye de Lorette, samedi 14/09
» Rallye des 4 puys - Gueret - 10/11 Mars 2018
» [10 octobre 2010] - Rallye VTT de Choisel
» 24 octobre - balade au musée Malartre (ex L'Ion Rallye)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rally Spirit  :: Le Paddock :: Compte rendu de vos courses ,manifestations,sorties-
Sauter vers: