Rally Spirit

Le Forum Moto des rallyes routiers et courses sur route
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Moto Tour Series Tunisie du 08 au 12 Mars 2018 !!Aventure Sportive et humaine exceptionnelle !!

Partagez | 
 

 Mon deuxième Rallye : Rallye de la Sarthe 2017

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Multi2a
Membre trés actif
Membre trés actif
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 54
Localisation : Corse

MessageSujet: Mon deuxième Rallye : Rallye de la Sarthe 2017   Jeu 6 Avr - 18:51

Mon deuxième Rallye : Rallye de la Sarthe 2017

Pour les plus pressés : Du bonheur en barre, même si tout ne s’est pas déroulé comme prévu

Tout à commencé par une traversée Corse Continent ou j’ai partagé ma maigre expérience du rallye moto (1 rallye au compteur) avec un tout nouveau venu en rallye : Paul Feliccelli qui portera le numéro 77. Une traversée durant laquelle je n’ai pas réussi à dormir au-delà de 3h30 du matin.. L’excitation sans doute.. En attendant le café servi à 6h00, j’en profite pour visionner des vidéos du Bugatti que je ne connais pas.. La vache ça envoi grave..

Débarquement à Marseille.. On ne perd pas de temps, on enquille directement vers la Sarthe via l’autoroute. Distrais, je ne regarde pas le GPS et file sur Lyon.. ce qui nous vaudra de faire 140 bornes de plus Wink
Arrivé à la Suze sur Sarthe, à l’hôtel Saint-Louis, je retrouve Jérôme (le numero 33) coaché par Seb Fassouli.. (excusez du peu).. Ca y est, l’ambiance rallye à vraiment débutée.. On attaque un apéro bien sympa Wink

Le lendemain, après une courte nuit (je n’arrive pas à dormir), toujours accompagnés de mes fidèles amis, ceux sans lesquels ces moments de purs bonheur ne seraient que des moments heureux parmi d’autres, nous débutons nos reconnaissance en camion et à pied.
Première impression : Les spéciales sont plutôt rapides, étroites et sales.. Il y a bien quelques bosses, mais la difficulté se situe dans les changements de directions plutôt brutaux.. Les spéciales empruntent plusieurs routes.. Chemin faisant nous rencontrons pas mal de têtes connues et sympathiques qui reconnaissent eux aussi à pied, en camion, en vélo.. le tout dans une bonne humeur.

Mais venons en au Rallye..
Cette année, la Sarthe débute par la nuit.. Nous effectuons une première boucle de jour (les reconnaissances en moto sont interdites) afin de reconnaitre le parcours.. Celle-ci doit servir à valider les points de repères, difficultés relevées durant les reconnaissances à pied ou en camion.. Pas de chance, cette boucle se déroule sur route ouverte.. Je croise 4 voitures en spéciales à des endroits clés.. Il m’est donc impossible de procéder aux tests envisagés.. C’est bien trop dangereux tant pour moi que pour les usagers de la route..

Première spéciale de nuit : La Trugalle

Alors que nous sommes en file indienne pour prendre le départ, chacun son tour, toutes les 30 secondes, une voiture remonte la file.. Les commissaires arrêtent les départs devant moi.. pour laisser passer le véhicule.. La voiture fait 100 m et tourne à droite (hors spéciale). Je me dis que c’est probablement un médecin, qu’il y a une urgence (Il y a plus important que le Rallye dans la vie) et tente de me reconcentrer.. lorsque je vois un camping car sortir de l’endroit ou est rentrée la voiture.. Le camping car prend la route de la spéciale.. Je ne peux m’empêcher de demander si c’est vraiment normal.. quelques instants plus tard, la radio du commissaire qui se tient à mes côtés crépite.. Nous avons arrêté la spéciale pour que des riverains passent.. Je m’attends à ce qu’un commissaire, une voiture ou une moto de l’organisation parcours la spéciale pour vérifier que tout est ok.. lorsqu’on me tend un papier en me disant tu pars dans 30 secondes.. J’avoue que je suis resté dubitatif.. Je ne peux m’empêcher de me demander si la spéciale est réellement libre.. si je ne vais pas me trouver face à face avec un riverain dans un virage.. Au top je lâche l’embrayage et je pars mais je ne parviendrai jamais à me lâcher.. Le doute que la voie est libre restera en moi jusqu’à l’arrivée.. et le temps de la spéciale s’en fera ressentir.. Je fais 32 sur 125.. Ce qui ne me satisfait pas du tout.. A aucun moment je n’ai pu me lâcher.. envoyer du gros gaz..
Première assistance de 15 minutes en sortie de spéciale : le début des gros ennuis de la nuit.

J’essaie d’oublier cette première spéciale.. je me restaure, bois un coup et repars deux minutes avant de pointer au CH de sortie du parc d’assistance lorsque.. je me casse la figure à l’arrêt.. Rien de bien grâve.. Des gens très serviables acourent de tous les côté pour me porter assistance, relever la moto.. qui a subit très peu de dégâts.. un protège main explosé.. le temps de scotcher le protège main à la va vite, le temps pour moi de virer le gilet Air Bag qui à déclenché (ça fait un bruit d’enfer lorsque ça déclenche.. sur le coup j’ai pas compris, j’ai cru que c’était la bécane qui avait explosé ), de mettre une dorsale.. et je pars pointer.. en retard.. 1:30 de retard soit 22.5 sec de pénalités.. Quelle chiotte, après la première spéciale ratée je n’avais pas besoin de ça.. JE démarre du CH lorsque je me rends compte que mon rétro bouge dans tous les sens.. Merdum.. je peux pas partir comme ça, je fais demi tour et retourne à l’assistance réparer.. et reperds un peu de temps.. et plus grave une partie de mon calme.. Me voilà reparti sur le routier pour rejoindre la spéciale.. il faut que j’avoine pour pointer à l’heure.. (enfin c’était pas très utile mais c’était mon état d’esprit du moment), je suis en colère contre moi et roule trop vite.. Je manque d’ailleurs de me mettre une première boite..

Arrivé à l’heure au CH, je prend le départ de la seconde spéciale.. bien trop tendu.. la sentence est immédiate.. 29ème.. En sortie de spéciale, je fini par jardiner, revenir sur mes pas.. recommencer, me reperdre.. me reprendre une boite.. je décide de mettre fin à cette soirée et d’abandonner avant de commettre l’irréparable. Cette étape sera une étape joker..
Après une courte nuit (Je ne trouve pas le sommeil tout de suite et Paul qui a fait la route avec moi pars plus loin et fini donc plus tard.. d’autant que lui n’ pas abandonné et à réalisé un sans faute pour son premier rallye.. Il me réveille à 2h30 pour que j’ouvre la porte de l’hôtel..)


Etape de jour

Réveil à 6h30 pour l’étape de jour.. Sous la douche je me dis qu’il faut que j’oublie la nuit et que je dois marquer des points sur l’étape de jour.
Après un nouveau contrôle technique (suite à mon abandon de la nuit), direction le Bugatti..

Le Bugatti
Cette antre de la vitesse, ce lieu mythique des 24h du mans.. En arrivant au circuit mon corps est parcouru par un frisson, un mélange bizarre de joie et de crainte.. Je ne connais ce circuit qu’à travers l’étude de vidéos.. Je n’y ai jamais mis les roues.. et mon expérience circuit en moto se limite à un stage au Bourbonnais et une journée de roulage au Castellet, soit deux jours et demi de ciircuit.. ce qui est faible. Je prends quelques minutes pour me concentrer, le temps de recevoir les consignes d’usage et c’est parti pour le tour de reconnaissance. On pars de la pit lane et on vient se placer sur la grille.. Autant dire qu’un tour de reconnaissance sans passer dans la ligne droite des stands et la courbe Dunlop laisse un goût amer.. Tant pis pour les repères.. On se place sur la grille.. Je pars en 4ème ligne, en onzième position.. et c’est parti pour le tour de chauffe.. Malgré une accélération franche, la vitesse de passage dans la courbe Dunlop est largement insuffisante pour en tirer des conséquences utiles.

Ma stratégie est donc simple, pour ne pas dire simpliste, je pars prudemment, mi piste, j’essaie de prendre une roue pour deux tours, le temps de vérifier les trajs, points de freinages et j’essaierai d’accélérer les deux derniers tours.. 4 Tours c’est très court..
Je pars tellement prudemment que je me fais déboîter par une horde de sauvages en rut Smile Une partie de mon cerveau me lance « ah les chiens ! » lorsque l’autre me dit sagement mais violemment « suis ta stratégie ! va pas te bourrer au premier freinage ! »

La chicane Dunlop ressemble à une sortie d’usine aux heures de pointe, il y a des bécanes partout, pas facile de choisir un endroit pour passer.. alors que les bruits moteurs des concurrents qui rétrogradent derrière moi grondent dans les oreilles.. Pas de strike, la course continue.. Les 4 premiers, partis comme des fusées, sont déjà hors d’atteinte alors que le groupe devant demeure assez compact.. on passe sous la passerelle ou j’ai noté que je devais me positionner à trois mètres du bord gauchepour entamer la descente.. La vache le dénivelé est impressionnant.. Sur la vidéo cette donnée est totalement absente.. Le droite de la Chapelle est magnifique.. le groupe commence à s’étirer devant mais je ne suis pas encore prêt à mettre plus de vitesse.. ma traj nétait pas idéale et je sors moins bien, la petite ligne droite pour rejoindre le gauche me permet de revenir aux freins pour garder le contact.. Mauvaise traj de nouveau, je suis rentré un peu trop sur les freins.. je reviens de nouveau dans le double droit (virage du garage Vert).. la sortie est moyenne et je me fait atomiser par les hyper sports et autres 4 cylindres.. Je tente de revenir aux freinage en retardant de 10 mètres le repère que j’avais pris.. mauvaise idée, je manque de sortir dans le S du chemin aux bœufs.. La prochaine fois je freinerai au début du muret..

Durant le second tour j’améliore mes trajs, recolle aux concurrents de devant sans me faire passer par les furieux de derrière et commence à envoyer sérieusement après le S du chemin aux bœufs que je ne parviens toujours pas à prendre correctement.. Galvanisé par l’envie de remonter, je rentre dans la courbe Dunlop en 6 alors que Sté (un gars génial) m’avait pourtant dis de tomber un rapport.. La vitesse m’empêche de revenir à droite pour préparer la chicane.. Je suis carrément hors trajectoire et bien trop vite.. Je prends sauvagement les freins mais c’est pas suffisant et manque de découper Benoit Nimis (je m’excuse encore Benoit) qui balance sa moto pour prendre la chicane.. Le pire est évité de justesse.. j’ai relâché les freins pour reprendre de la vitesse et passer devant benoit.. Immanquablement je tire droit et sors de la piste.. Je laisse repasser Benoit et Christophe (en coupant on va plus vite mais c’est interdit  ) et me remets à l’ouvrage pour les repasser le plus vite possible.. Quel plaisir de poser le genou à l’entrée du droite de la chapelle et de le relever au moment de redresser pour gazzer.. Je parviendrai a repasser devant les deux compères et terminerai 15ème.. J’ai perdu 4 places par rapport à ma position de départ mais je suis content.. Content d’avoir évité Benoit, content d’avoir réussi ma course.. même si je pense encore que deux tours de plus m’auraient permis de me rapprocher de Kevin qui manque cruellement de puissance avec sa 939..
Afc Micro publie les résultats, je suis 15ème.. Nick Ayrton m’a mis plus de 11 secondes sur 4 tours avec sa R1 (et sa science du pilotage).. Ca c’est la mauvaise nouvelle pour le classement vétéran.. Je me suis fait atomiser Very Happy

Bêtement (si si, vous verrez pourquoi) je fais un calcul basic en me disant il reste 4 spéciales, je dois reprendre 3 secondes par spéciales à Nick (il a de beaux restes le bougre) qui devient pour le coup ma cible, mon objectif  Smile . Première erreur de calcul, il reste 5 spéciales et non 4..

Après une pause de 1h30, retour sur la spéciale de la Trugalle
Je me concentre, me regonfle à bloc, prêt à en découdre.. respire profondément durant le décompte et c’est parti.. 150 mètres qui permettent de s’élancer.. petit freinage, un gauche qui se prend à la corde en deux à bon régime, un grand droit à la corde en accélération.. La moto se déporte naturellement à gauche sous l’effet de la vitesse.. on recasse à droite au poteau en béton histoire de préparer le premier changement de direction à gauche.. Je relâche un peu.., et c’est parti pour 250 mètres de ligne droite avant d’aborder un grand gauche (4 à 500 mètres assez régulier), la moto saute sur la bosse avant le virage, c’est le moto de tout envoyer à la corde.. sous l’effet de la vitesse, la moto dérive à droite jusqu’au chemin de terre et on rejette à l’intérieur pour finir le virage.. 400 à 500 mètres de ligne droite et premier gros freinage avant un changement de direction (150 degrés à droite).. Je négocie prudemment à cause du gravier et c’est reparti pour enchaîner un droit rapide, suivi d’un gauche et d’un droit puis d’un gauche qui se passent en trois tassée.. une ligne droite de 300 m, 4 puis 3, un droit en montée plutôt rapide et un gros freinage avec nouveau changement de direction piégeur.. que je passe prudemment.. weeling en deux, trois, quatre et … put.. il est ou ce repère de freinage.. ?? merde trop tard.. le virage à gauche (90 degré) est sale, il y a un champ labouré en face.. je choisi le champs.. parcoure une dizaine de mètres sur mes roues et revient sur la route (le tout au ralenti) pour finir la spéciale en remettant un peu moins de gaz.. Moi qui souhaitais revenir sur Nick je viens de faire une grosse bourde.. Je m’insulte sous le cax (@#~ ! censure) et termine 50..

Spéciale de Lombron : Je parviens a retrouver ma sérénité, à écarter la déception.. le temps de la spéciale.. J’envoie.. les trois premiers virages me laissent un gout amer, je me dit que je dois envoyer un peu plus.. ce que je fais.. et fini 11 au scratch.

Une boucle de routier ou tout se passe bien (nous formons un bon trio avec Jacques le 33 et Jean-Luc le 57..) et nous voilà de nouveau au départ de La Trugalle ou je fait le plus mauvais calcul de la journée.. Allez donc savoir pourquoi.. dans ma tête de moineau juvénile (pardon pour les oiseaux) je me dis que si je suis sorti c’est parce que j’ai pas pris les freins assez fort.. mais que ça dois passer..

Je vous fais grâce des enchaînements pour en arriver au fait.. J’arrive sensiblement à la même vitesse (en fait un peu plus vite parce que j’ai mieux négocié la cassure) au même endroit lorsque je prends les freins de manière brutale.. ce qui me vaut un super stopie (moi qui ai horreur des figures).. Cette fois ci le choix de prendre le virage ne se pose pas.. C’est carrément impossible puisque je lâche le frein, toujours en stopie, au moment de revisiter le champ labouré.. la première fois un détail m’avais échappé  je parcours plus de vingt mètres dans le champ (une éternité) avant de revenir penaud sur la route.. pour finir la spéciale en mode petite quequette.. ce qui me vaudra de faire 63.. C’est tellement couillon que je décide d’en rire (nerveusement).. Arrivé à l’assistance avant les deux dernière spéciales, je me fais remonter les bretelles par Félix qui me demande d’arrêter mes connerxxx.. de faire plus simple et plus propre.. Je sais qu’il a raison.. Comment pourrait-il en être autrement ??

Je repars donc pour les deux dernières spéciales en me disant que cette fois ci, c’est promis j’assure.. je ne visite plus rien.. bien m’en a pris.. (merci Félix) je ferai 16 et 14 au scratch.

Je repars de la Sarthe avec une leçon à méditer.. sachant que la perte d’une demi voire d’une seconde sur un freinage plus précoce est largement plus profitable qu’une sortie de route..

Je fini 22 au scratch de la journée.. Je profite honteusement des problèmes de Christophe (Numéro 78 problèmes électriques) de Thierry (Numéro 20) qui sous performe étonnement (il vaut bien mieux) et de Jacques qui n’était pas en grande forme.., pour conserver la tête du challenge Vétéran à égalité avec Nick Ayrton qui a fait parler la poudre à la Sarthe.. (Bravo Nick qui termine 13ème au général). D’autres concurrents ont montré qu’il faudra compter avec eux.. Ce challenge s’avère serré et passionnant.. Rendez vous le 22 avril en Corse pour la troisième manche du championnat.. En espérant que ma moto soit réparée (casse du villebrequin sur le Ricard lundi dernier.. et oui les vieux ont besoin de s’entraîner eux aussi Smile ou j’ai eu le plaisir de tourner en 2.24 avec une 1290 SDR (prétée par le Concessionnaire KTM de Six Fours) sur le 5.8 du Bol d’or..

Je ne pouvais pas terminer ce récit sans vous parler de la bonne performance de Paul qui termine 32 au scratch pour son premier rallye Wink
Une mention spéciale au Duo Numéro 66.. Je suis en admiration devant leurs résultats. Ce qu'ils font est vraiment fort Wink
Revenir en haut Aller en bas
Yato
Admin
avatar

Messages : 1419
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 51
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: Mon deuxième Rallye : Rallye de la Sarthe 2017   Jeu 6 Avr - 22:13

Super Cr
Merci de ta contribution pour la communauté de Rs
Bonne préparation et bonne chance pour ton prochain rallye à la maison Wink

_________________
A coeur vaillant rien d'impossible

Site Web www.michel-bonneau.com

Revenir en haut Aller en bas
http://www.michel-bonneau.com
FredTB
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 01/12/2016

MessageSujet: Re: Mon deuxième Rallye : Rallye de la Sarthe 2017   Ven 7 Avr - 17:40

Top CR encore.
Merci!
Nous étions le duo numéro 49 Wink
Revenir en haut Aller en bas
Brut's
Membre Actif
Membre Actif


Messages : 40
Date d'inscription : 10/01/2017

MessageSujet: Re: Mon deuxième Rallye : Rallye de la Sarthe 2017   Ven 7 Avr - 23:45

Merci pour ce beau CR!

+990

Moi j'ai le regret de n'avoir pas assez attaqué notamment sur le Bugatti...

Tu ne t'es pas fais mal, c'est l' essentielle ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Multi2a
Membre trés actif
Membre trés actif
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 09/11/2016
Age : 54
Localisation : Corse

MessageSujet: Re: Mon deuxième Rallye : Rallye de la Sarthe 2017   Sam 8 Avr - 9:56

Merci Smile

Quelques photos faites par Laurent .Berthe Wink



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon deuxième Rallye : Rallye de la Sarthe 2017   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon deuxième Rallye : Rallye de la Sarthe 2017
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rallye de la Sarthe 2017
» Rallye de la Sarthe 31 mars et 1er avril 2017 avec Fred & Margaux
» Rallye moto de la Sarthe 2012, part II
» Rallye moto de la Sarthe 2012
» Rallye de la sarthe 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rally Spirit  :: Le Paddock :: Compte rendu de vos courses ,manifestations,sorties-
Sauter vers: