Rally Spirit

Le Forum Moto des rallyes routiers et courses sur route
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yato
Admin
avatar

Messages : 1410
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 51
Localisation : Normandie

MessageSujet: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Lun 14 Nov - 18:35

LE 13 EST AU DEPART MES AVENTURES AU PAYS DES 1001 NUITS


AVANT DE LIRE ATTENTION CE RESUME EST LONG ! JE L'AI VOLONTAIREMENT DETAILLE POUR M' EN RAPPELER DANS QUELQUES ANNEES ET POUR QUE CEUX QUI N'ONT PAS EU LA CHANCE DE LE VIVRE EN LIVE PUISSENT AU MAXIMUM IMAGINER CE QUE NOUS AVONS VECU. MERCI A TOUS POUR VOS COMMENTAIRES APRES LECTURE . MARC # 13


LE CONCOURS !!!


Tout à commence le 3 août dernier sur le site rally spirit, je jette un coup d'oeil sur les infos du tunisia road rally (TRR) et voit que Patrick Bournisien ,le grand nigaud de marcillat, redonne une chance aux participants du concours permettant de gagner un engagement , j'etais au courant du concours mais comme je gagne jamais rien je ne m'y suis pas intéressé, et puis là va savoir pourquoi j'ai regardé les questions, et me suis dit allez pourquoi ne pas essayer. Les 3 premières étant facile ca à été plus pointu sur la 4 ou quasiment tout le monde s'était trompé, un mail a gerard rolland qui m'a renvoyé sur francis boutet qui lui m'a renvoyé sur robert dugaudez et sur un scan du moto journal de 1978 ou figurait la réponse !!! la 5 eme elle m'a demandé 8 heures de recherche et une enquête à la colombo, à chercher les heures et date de prise de vue des photos sur le site du trr, fouiller google image puis google earth et finir par regarder les photos des voyageurs ayant parcouru la Tunisie sur des sites d'échanges ( pas d'échangistes bande de pervers ) finalement je tombe sur la même photo, après avoir maudit patrick et sa question pour 8 générations, j'attends le verdict . Bingo on est plus que 5 en lice, la 6 eme question ,facile 5 mn sur google image ne nous départage pas, c'est la question subsidiaire qui le fera et me permettra d'emporter ce superbe cadeau, quel est l'age du plus vieux concurrent engagé a ce jour au trr ? après quelques minutes de réflexion je décide de mettre celui de ma mère 66 (ans) et pile poil la bonne réponse. De retour d'une après midi de jet ski pour évacuer la tension procurée par ce concours, la bonne nouvelle, par sms, m'annonçant que c'est moi le gagnant du concours !!!! dire que j'étais content est faible, je connais pas mal de pays nord africains pour les avoir parcouru à moto lors de différents rallyes tout terrain, mais pas la Tunisie, ce sera chose faite !!! merci encore a tous ceux qui m'ont permis de gagner ce cadeau .


La préparation de la moto sera rapide elle était prête pour l'ultimate rally, hélas annulé, pour compenser je me suis inscrit au dark dog toulon toulon, pour la Tunisie je vais juste bien la vérifier et coller toute la visserie au frein filet , monter 2 xenons supplémentaires pour éventuellement l'etape marathon si l'on part tot, rajouter un trip de secours et mettre mes pots modifies et surtout plus légers que ceux d'origine. Michel Bonneau qui a reconnu le parcours comme ouvreur m'informe que les routes sont très glissantes et me conseille de monter du pneu tendre, je pars en quête d'un train de sc1, pas dispos rapidement sur Marseille, tant pis je partirai avec du sc2 arr juste rodé et du k1 avant tout neuf plus un train de roues montés en réserve.



_________________
A coeur vaillant rien d'impossible

Site Web www.michel-bonneau.com

Revenir en haut Aller en bas
http://www.michel-bonneau.com
Yato
Admin
avatar

Messages : 1410
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 51
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Lun 14 Nov - 18:36

DEPART DE MARSEILLE
Porte Chanterac samedi 22/10; 7 h du mat, c'est entouré des gens que j'aime que je me présente au parking de départ, certains sont déjà là, les marluches et leur side, serge nuques et sa petite famille, patrick curtat et sa fille ( qui deviendra ma photographe personnelle !!! mdr ) les belges lejeune, tous arrivent petit a petit soit sur remorque soit par camion, soit en roulant comme moi ( j'habite a 10 mn a peine) j'ai juste ma voiture pour transporter mes affaires, les machines sont hétéroclites des anciennes, un supermot, 2 nouvelles multistrada superbes, des ktm, une 125 (fada va) une buell, beaucoup de bmw avec les accompagnants , bref de tout. L'ambiance est détendue et tout le monde fait rapidement connaissance, je rencontre jean claude SOLA 66 ans , c'est un peu grâce à lui que j'ai gagné le concours et nous décidons rapidement de voyager ensemble et partager la cabine avec patrick curtat et sa fille graciane, les formalités administratives sont rapidement effectuées et les techniques encore plus, un coup d'oeil au casque, un autre à la moto et c'est bon pour le service (les normes en Tunisie sont différentes et les veinards peuvent rouler là bas en moto full, perso je n'ai pas débridé la mienne, connaissant les routes des pays du Maghreb 100 ch c'est déjà assez dur de les faire passer sur la route) on reçoit les tee shirt officiels du rallye ,le temps de faire passer tout le monde et c'est déjà l'heure d'embarquer sous les regards des proches et des amis venus me faire un petit coucou, un bisous a tous et c'est parti direction la douane puis le bateau, le "méditerranée". Nous allons débarquer le jour des élections en Tunisie et il y a foule, nous embarquons en priorité, et depuis le pont nous amusons à regarder embarquer les "voitures chameau" chargées à outrance, scooter ficelé sur le coffre, 2 mètres de bordel indescriptible sur le toit, frigo ,machine a laver, on est déjà dans l'ambiance !!!
Le debut de la traversée se passe bien, on mange tous ensemble ( même les repas du bateau sont pris en charge, ça change du ddt !! ) et j'attends l'heure du briefing dans la cabine en écoutant de la musique car la mer commence a bouger.
18 h briefing, c'est là que j'ai commencé à être malade et participé bien malgré moi à la nourriture des poissons de méditerranée, je me rend tant bien que mal dans la salle de brief, mais trop malade j' alterne les aller retours avec le pont, je récupère mes roads books et file m'allonger en cabine, incapable de les préparer, on verra ça demain ou directement a Tunis, je prends des cachets pour m'aider a dormir et finalement passe une nuit correcte alors que mes compagnons de cabine ont eu largement le temps de tout préparer la veille! le pire c'est que tout le monde te dit " mais ça bouge pas " ben pour moi c'est trop !!!



ARRIVEE A TUNIS bijour la douane


On arrive en vue des cotes tunisiennes et c'est dans un état vaseux que je me traîne à boire un café et manger un croissant, j'ai le ventre vide depuis hier midi et c'est pas le top avant d'attaquer une journée de moto. On débarque sans soucis et on arrive à la douane ou règne un bordel" a l'africaine" je rempli rapidement le papier pour importer la moto et avance vers le guichet ou la douanière aussi aimable qu'un chien à qui on va couper la queue me tamponne le passeport sans même un regard, " bienvenue en Tunisie" je me dit , on nous parque dans une allée à l'ombre pour attendre que l'organisation s'occupe de faire passer tous les véhicules de la caravane du rallye, 3 heures à attendre c'est long, heureusement l'ambiance est bonne et le sera tout au long du séjour, enfin les papiers reviennent avec tous les tampons nécessaires, alors que les centaines de voitures chargées jusqu'a la gueule sont déjà parties, c'est les derniers que nous quittons la douane, a croire que les douaniers ont pris un malin plaisir à nous retarder en en profitant pour faucher pas mal de matos dans le matériel de l'orga !!! nous quittons la douane pour un parking ou nous garons les motos sous surveillance pour aller en minibus dans le quartier de la goulette dans un restaurant (la goulette est le quartier des pécheurs) ou nous attends notre premier repas tunisien. Une excellente dorade au four plus tard ( vu ce que je contribue à les nourrir c'est un juste retour des choses) je suis prêt a affronter les routes tunisienne. Retour au parking ou les concurrents tunisien nous ont rejoint, rapide présentation, coup d'oeil sur leurs machines, cbr full de chez full bien préparée du beau matos ,de bons pneus, bref un client, par contre avec les guidons bracelet il va souffrir, 2 gsxr 1000 full mais stock pas de road book et pneus pas très frais, un fz1 et une bmw idem,leurs combis en cuir sont flambant neuves, il faut savoir qu'ici rouler à moto est un luxe en raison des taxes d'importations exorbitantes,il y a peu de motos qui circulent, souvent sans plaques ou avec un tissus qui la masque, c'est folklo!!! juste de le temps de me mettre en cuir et il est l'heure de partir toutes les 30 secondes, nous serons, vu le retard pris a la douane en liaison sans chrono ni contrôles de passage, on a plus de 200 km a faire et on voudrait tous arriver avant la nuit a Tabarka.

_________________
A coeur vaillant rien d'impossible

Site Web www.michel-bonneau.com

Revenir en haut Aller en bas
http://www.michel-bonneau.com
Yato
Admin
avatar

Messages : 1410
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 51
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Lun 14 Nov - 18:37

DIRECTION TABARKA 220 km holidays on ice


Dire que Tunis m'a plu serait mentir, mais le peu que j'en ai vu ne me laissera pas un souvenir impérissable, en bref c'est très sale et ca pue, je roule avec patrick en suivant le road book tout en évitant les voitures,charrettes ,camions et autres obstacles mobiles sur la route, le goudron est très glissant et c'est les fesses serrées que l'on aborde les rond points, on arrive rapidement sur l'autoroute non sans avoir traversé un quartier aux allures de bidonville. L'autoroute est correcte et c'est a 120/130 que l'on couvre les 70 km que l'on doit parcourir, la police nous a ouvert une voie au péage et c'est en convoi d'une dizaine de motos que l'on aborde la nationale. Et là je reconnais bien l'ambiance des routes africaines, des animaux, plein, des charrettes tirées par un bourricot, des traversées de villages sous les yeux des enfants, les hommes assis au bar, les stations services a "l'africaine" (des bidons en plastique et un vieux tissus comme filtre) et la conduite aléatoire des automobilistes, les routes sont très bizarres, y a l'air d'avoir du grip, mais !! !y'en a pas !!! , on a l'impression de rouler avec des pneus en bois, bader m'a fait la réflexion "c'est des routes seches-mouillées", je tarderai pas a en faire l'expérience dans un gauche facile en perdant l'avant ,un pied au sol et debout sur les freins ,tout droit dans le bas coté heureusement dégagé, sur cette liaison on est un paquet à s'être fait surprendre . Premières traversées de villages au ralenti, la bas les trottoirs ne servent a rien, ils marchent tous sur la chaussée il faut être hyper vigilant, un doigt sur le klaxon et la main sur le frein, premier plein d'essence à 70 cts d 'euro le litre à 5 km de l'arrivée et c'est de nuit que j'arrive a l'hôtel. Un hôtel superbe, très récent , les motos en parc fermé jusqu'a demain je me dirige vers l'entrée ou est garée une petite audi R8, je rentre dans un hall immense ou on est accueilli avec des serviettes chaudes et un cocktail, des enveloppes avec nos noms et les cartes d'accès aux chambres. Je monte vers la mienne et vais rencontrer mon coloc pour la semaine et c'est Dominique Subias, le gagnant de l'autre place au rallye organisé par moto et motards et qui dispute le rally en yamaha 125 , le malade !!! du coup c'est la chambre des winners, on est vite sur la meme longueur d'onde et partageons le même avis sur des sujets " typiquement masculins" . La chambre immense donne sur un grand balcon avec vue sur la mer et sur les 3 piscines extérieures, salle de bain avec baignoire et douche a l'italienne, ça va le faire pour les 2 nuits a venir !!! briefing, un bon repas avec un buffet monstrueux en compagnie de jean claude et patrick , je résiste a la tentation du casino dans l'hôtel et file préparer mes road books pour les 3 prochains jours, mon plan de route pour l'essence et dodo, demain les choses sérieuses commencent !!!





TABARKA / TABARKA 291 KM 4 SPECIALES (le jour ou j' ai étranglé un âne !!!)


Réveil matinal vers 6 h , une douche et je file au buffet pour le petit dej, monstrueux le buffet ,de tout, je me gave de jus de fruit frais pressé sous mes yeux et de protéines, la journée va être longue faut prendre des forces, départ a 8h42 pour moi. Je vais jeter un coup d'oeil a la moto, tout va bien (ce qui n'a pas été le cas hier d'un concurrent en 600 xt qui a cassé son moteur sur la liaison, coup de chance dans son malheur il pourra faire le rallye avec la 250 tricker de son épouse qu'il avait dans son camion d'assistance), je place le road book du jour dans mon dérouleur et attends mon heure de départ avec d'autres pilotes.
Et c'est parti sous un ciel voilé (coutume du pays le voile !!!mdr) direction la 1ere spéciale (ES) à 30 km, premier rond point a gauche et ... glisse des 2 roues, putain ca promet et me refroidit d'entrée, la liaison est sans difficultés mais j'arrive pas a me lâcher sur cette patinoire, fred lejeune parti 1 mn derrière me remonte et je tente de prendre sa roue, mais la vache il roule, tu me dira qu'en Belgique ils ont l'habitude des routes mouillées une fois !!! sur la route des dizaines de chiens errants, tantôt sympa tantôt agressifs, ils vivent en meutes, la bas le chien n'est pas considéré comme un animal domestique comme chez nous , on traverse des hameaux ou des femmes pliés sous le poids de tas de liége longent les routes , on est en pleine période de ramassage et on croise aussi des camions hors d'age chargés abusivement du même matériau. J 'arrive à la spéciale sur un bitume toujours aussi imprévisible, un des tunisien qui fait la course avec nous plante son gsxr sur un excès d'optimisme, il reprendra la course le lendemain avec une autre machine bien que souffrant du poignet. La spéciale est assez rapide, les bas coté sont impraticables (graviers) on nous annonce des radiers qui seront signalés et une très grosse compression a l'arrivée entre la cellule et le point stop, on va y aller mollo pour commencer d'autant plus que les chiens errants n'ont rien a faire de ces mecs en moto et baladent allégrement sur les trajs. Je regarde le side partir, lui avec ses 3 roues maîtrise bien l'absence de grip, viens le départ d'Anthony le tunisio-americain avec son superbe cbr de prés de 200ch, c'est l'interrogation pour tous les pilotes français, comment roule t'il ? départ et gaz puis plus rien, gros coup de frein au premier virage, apparemment lui non plus ne maîtrise pas la glisse même sur son territoire !!! je pars derrière serge nuques, ce malade mental part tranquille sur la roue arrière histoire de bien nous dire "moi je m'amuse"ce mec est vraiment doué avec un guidon et surtout il ne se prends pas au sérieux. A moi,
la pendule egrenne les secondes une tape sur ma cuisse à zéro par le commissaire de spéciale et c'est parti, je ne sais pas ce qui se passe dans la tête des pilotes au moment des départs, mais là il n'y a plus de routes qui glisse, plus de graviers juste l'obsession d'aller vite et bien, doit y avoir des fils qui se touchent quand on prends le départ, je passe la cellule, absorbe la grosse compression et arrive au point stop ou l'on récupère mon carton de pointage, sur la spéciale a un endroit il y avait plus qu'une moitié de route le reste c'était une coulée de boue séchée !!! ambiance !!! je file vers la 2 eme a 6 km sur la même route, la spéciale est du même type, peut être un peu plus en montée, assez rapide et finalement plaisante, seule l'appréhension d'une glisse non maîtrisée nous freine tous un petit peu, finalement j'ai bien fait de pas débrider la moto, les chevaux arrivent plus progressivement à la remise des gaz et je contrôle mieux la glisse ,à l'ancienne avec un pied par terre. Pas de blême dans la spéciale, je file en suivant le road book sur une route sympa , arrivée a un chantier ou un mec me fais signe de ralentir, la route est recouverte de boue liquide, une belle patinoire, ma faible vitesse me permet de ne pas rater l'embranchement à droite masqué par un camion (beaucoup le rateront et prendront le chemin juste après mais a l'envers car ca faisait une boucle vers un contrôle de passage (cp) qu'il ne faut surtout pas passer à l'envers, on se retrouve sur une route minuscule bordée de champs et de fermes, puis de cactus , c'est la que c'est produit le drame !!! quoi je vous ai pas raconté !!! mdr, un bourricot échappé d'un champ avec 5 ou 6 mètres de corde autour du cou me part dans les roues entre 2 rangées de cactus, je le klaxonne il zigzague devant moi, un coup de rupteur il se serre a droite, je passe et !!!! roule sur sa corde l'arrêtant net dans sa course le pauvre a pas du comprendre ce qui lui arrivait, moi non plus d'ailleurs car en tirant sur sa corde il m'a fait dévier le guidon et moins 2 je fini dans les cactus !!!


j'arrive au cp dans un cadre magnifique avec vue sur un lac en contrebas, une photo rapide et c'est reparti par la même petite route pourrie ou l'on rejoint le chantier de toute a l'heure. Les traversées de villes et villages se succèdent, toujours autant de monde surtout des hommes ,des gamins et des animaux en tous genres, c'est bientôt l'aid et de partout ils viennent acheter leur mouton, qui sont transportés de bien des façons, en mobylette, en laisse, sur le siège avant d'une 4 L avec la ceinture, dans des pick up (404 ou pour les plus modernes isuzu) empilés pattes écartées les uns sur les autres, on a même vu des chevaux cote a cote sur une 404 et une vache debout sur un plateau de pickup sanglée autour du ventre (tout est véridique et j'en oublie sûrement) avec la bonne grosse sangle de camion, fait pas bon être un animal la bas !!!
les gamins sont très souvent sympas et agréables, mais ils ont le lancer de pierre facile, la recette leur faire coucou, et là ça passe, certains adultes ou ados par contre sont plus vindicatifs et nous crient au passage " dégage "en tunisien et autres mots gentils mais c'est assez rare. Il est bientôt l'heure du ch midi et sur une montée de col assez glissante une vstrom de gentleman rider me rattrape avec 2 personnes dessus, je fais ma route tranquille mais trouve qu'il me suit facile, j'arrive au CH qui se trouve a l'entrée du site historique de Dougga, l'un des plus beaux de Tunisie, et me rends compte que mon suiveur n'était autre que Vincent Philippe et son épouse, voila pourquoi il roulait bien !!!!

les motos sont en pseudo parc fermé et on attends le camion de bouffe," on a faim, on a faim", le camion arrive peu après, si j'avais su j'aurai été visiter le site en attendant ,heureusement des accompagnants ont eu la chance de le faire et de nous faire partager les photos . On repart l'après midi pour finir la boucle vers Tabarka par des routes sympa et roulantes et tantôt très défoncées avec des passages en terre, je rattrape Patrick sur la liaison ,les lejeune aussi, puis le side et dans une montée gravillonnée voila le nuques qui nous double debout, sur la roue arrière, alors qu'on peine a prendre les virages sur nos 2 roues . Le site des 2 dernières spéciales du jour est sympa , au milieu des pins et des chênes très virolantes, avec un peu de grip mais des trous,cailloux,hibou,genoux .C'est là que Francesco, le photographe hyper sympa de moto mag négociera une carton de cèpes à un jeune du coin et les fera cuisiner le soir a l'hôtel , une tuerie ces cèpes !!!! lui aura réussi a faire de ce rallye un rallye gastronomique en testant tout ce qui se vendait au bord des routes ainsi que dans les petits bouis bouis locaux !!! En roulant a un bon rythme sur le reste du parcours j'arrive assez tot a Tabarka ayant même le temps de faire le plein et faire nettoyer la moto plus la pression des pneus pour 2 dinars soit 1 euro !!! Petit check up à la moto un coup sur la chaîne et let's go. Direction la douche puis la piscine, un bon apéro ou plusieurs peut être oui c'est ça plusieurs !! sur la terrasse de l'hôtel en se repassant tout le film de la journée, et direct au resto et là j'avais pas vu hier , y a un mec qui fait des plats au wok, je pulvérise 2 assiettes de poulpe aux légumes, une tuerie surtout avec les champignons de Francesco .



C'est là que le nuques et bader ont déniché le coin chicha, après un bon thé a la menthe on s'est prit 2 chichas a la pomme, perso je connaissait pas mais comme dans la vie faut tout essayer (ou presque tout, les homos passez votre tour) je teste . Eh bien j'ai aimé, on était le nuques,bader,patrick et sa fille,dominique,alain frattini,et moi a se taper un bon délire sachant que demain on avait la journée marathon, 2 spéciales,et + de 500 km pour rejoindre Tozeur ,les dunes et les dromadaires, la tete pleine des images de la journée je m'endors bercé par les ronflements sismiques de dom !!! Ce ne sera pas le cas de Luc martin qui roule en classiques avec une bmw r80 bien préparée, en arrivant a Tabarka il a démonté son cache culbuteurs suite a un bruit qui l'inquiétait, bilan la cage a aiguilles du culbuteur explosée et pas de pièces de rechange !! la solution viendra d'un des pilotes tunisien qui en 2 coups de fil lui trouve la bonne pièce !! problème c'est a Tunis soit 500 km aller retour, il trouve une voiture et fera l'aller retour et le remontage dans la nuit, belle motivation et bel esprit d'entraide, ça valait le coup d'une nuit blanche pour pouvoir continuer le rallye.

_________________
A coeur vaillant rien d'impossible

Site Web www.michel-bonneau.com

Revenir en haut Aller en bas
http://www.michel-bonneau.com
Yato
Admin
avatar

Messages : 1410
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 51
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Lun 14 Nov - 18:37

TABARKA/TOZEUR 531 KM 2 SPECIALES ETAPE MARATHON a la découverte du sud



Départ a 6h30 , 6h42 pour moi qui ai fini 13 eme hier, réveil a 4h45 bon petit dej pour tenir la journée en gros 10 h de moto minimum , départ par les mêmes routes qu'hier pour arriver a Tabarka mais bien sur a l'envers, je rattrape 2 concurrents partis devant moi et on roule un bon moment ensemble, au gré des ravitaillements essence les groupes se modifient mais on roule rarement seuls, sur le bord des routes chiens, moutons, ânes,vaches ,cochons NON PAS DE CA ICI !!! c'est pour voir si il y en a qui suivent !!! des nombreux gamins qui vont à l'école, pourtant on est a prés de 10 km du prochain village, les petits français qui râlent de prendre le bus feraient bien de venir voir ici, par contre un truc qui m'a impressionné ici c'est que les gens ont en dehors de villes pas grand chose, une petite maison faite de bric et de broc, pas d'eau, pas toujours l'électricité mais ils ont quasiment tous le portable vissé a l'oreille, même les bergers au fond des prés, faut dire que le réseau passe pratiquement partout, c'est assez surprenant . Au bout d'une centaine de km sans soucis hormis à 5 km de la spéciale ou la route en réfection était a 2 niveaux genre cassure de 20 cm entre les 2 voies non signalés bien entendu,(il faut etre vigilant en permanence) on arrive a la spéciale du jour a parcourir 2 fois, longue de 7.5 km avec beaucoup de dénivelé et un grip très aléatoire, mais large et avec pas mal de visibilité. On attends un peu que la spéciale soit sécurisée et les premiers s'élancent, soudain on entends dans les radios "chute d'un concurrent" putain c'est qui merde ? numéro 11 Patrick ,on apprend assez vite qu'il s'est fracturé la jambe, ça jette un froid sur tout le monde, lui qui est considéré comme un des meilleurs qui se met par terre ça promet ! le temps pour l'ambulance de l'évacuer et les premiers partis reviennent déjà de la boucle de 42 km a faire pour reprendre la même spéciale et apprennent aussi la mauvaise nouvelle ! les départs reprennent 1 a 1 mais le coeur n'y est plus, je monte quand même correctement cette longue spéciale vers les nuages et emprunte la liaison ,


au cp serge qui connait mon passé d'enduriste m'a dit "la liaison ça va te plaire mais dors pas dessus " mais comme il est fou je m'attend au pire et j'ai pas tort, une route/ piste mi-terre mi-gravier qui fait que monter et descendre avec des trous énormes c'est pas des nids de poule mais des nids de vaches , de la boue,des épingles bref de l 'enduro avec une moto de 240 kg, la signature Bournisien quoi, mais en vérité je me régale, c'est pas la première fois que je mène ma kawa sur des pistes et j'aime ça, je vois bader au loin au gré des vallons et cherche dans mes rétros jean claude parti une minute derrière moi, mais pas de xénons a l'horizon, vu la route je soude autant que possible pour arriver a l'heure au cp, j'arrive a nouveau au départ de la spéciale ou j'apprends que jean claude est tombé presque au même endroit que patrick,il est apparemment touché aux cotes et à la clavicule, putain mes 2 compagnons de cabine, jamais 2 sans 3 j'ai intérêt a faire gaffe !!! Finalement la spéciale est annulée et on la refait mais en liaison avec départ toutes les 30 secondes, je vais monter tranquille, a la sortie d'un virage lent car coupé par un radier en béton, les 2 bécanes accidentées, ca calme !!! pas Alain qui s'en met une sans gravité mais sur son épaule endommagée au ddt, décidément mauvaise journée, au sommet dominique et serge achèvent de réparer une crevaison sur la 125, on repart en convoi car on a encore + de 400 km à faire et tout le monde veut éviter de rouler de nuit, 2 heure plus tard après avoir doublé des tas de camions anémiques bourrés de bottes de paille sur des hauteurs hallucinantes au point de craindre de les voir se renverser dans les virages, on arrive au ch midi qui devait avoir lieu a Sbeïtla mais qui a été déplacé sur le bord de la route, je vois graciane qui a été informée de l'accident de patrick et l'a eu au téléphone, il va etre rapatrié sur Tunis avec jean claude.

Un rapide repas, de bons jus de fruits d'un des sponsors du rallye et on repars vers Tozeur , bader ,Karine et moi décidons de rouler ensemble surtout que le RB annonce des zones de routes défoncées avec traversées d'oueds, effectivement on traverse ces ruisseaux, il fait beau et c'est amusant , je pense que sous la pluie ça doit pas etre pareil, on remonte un autre groupe de motos, on roule a un bon rythme, je ferme la marche et dans un virage, Laurent et son R1 partent en glisse sur des graviers qu'il n'avait pas vu ! décidément c'est la journée !! pas de bobo pour lui mais la moto est hs, il a éclaté le carter d'embrayage sur ce goudron hyper abrasif, on appelle le pc course pour qu'on vienne le chercher avec le camion balai .(il me racontera plus tard que la police l'a rapidement rejoint ainsi qu'un fermier sorti d'une ferme pas trés loin, il est parti et revenu peu après avec de l'eau et du couscous, ca c'est de l'assistance !!!) On double un peu plus tard michel Bonneau la roue de son dromadaire KTM a la main ,crevée, il est avec son double, pascal de chez Motul, vive les tubeless hein michel !!!

On arrive en groupe dans un village ou l'on doit impérativement faire le plein, une nuée de gamins curieux nous attendent, un peu envahissants mais sympas . C'est reparti, a la sortie d'une vallée désertique un oued boueux a traverser, l'organisation et les photographes nous y attendent c'est la fin des routes pourries pour la journée, on arrive a Metlaoui et c'est plein de collines toutes de la même taille, en fait il y a une immense mine de manganèse et ce sont les déblais, en ville on se croirait en chine, des centaines de velo et de mobylettes ,d'ailleurs dans tout le pays ils roulent encore enormement en 103 Peugeot et en bonnes vieilles bleues et il y a des réparateurs quasiment partout. Les voitures aussi datent un peu, les classiques 404 et 504 surtout pick up, des R12 , pas mal de vestiges roulants de quoi s'ouvrir les veines pour un contrôleur technique !!! ça fume noir,gris ,bleu mais ca roule, pas vite mais ça avance, de temps en temps au bord des routes le capot ouvert, le radiateur fumant, le système D marche a fond et les garagistes sont les rois de la recup, avec 2 masses ils te redressent même une jante de KTM et sans fuite en plus hein jean luc !!! (il a été un peu optimiste sur les rails d'un passage a niveau) . Le jour commence a descendre il nous reste une trentaine de kilomètres tout en ligne droite, je me fait une petite pointe à 245 km/h mais mes phares additionnels vibrent et m'empêchent d'aller plus vite dommage c'était bien bon .On arrive enfin à Tozeur, sur la gauche la palmeraie ou l'on doit manger demain midi, plein d'essence et direction l'hôtel, splendides piscines inter et exter ,plusieurs patios et des chambres sympas avec patio individuel. On attends les camions d'assistance, rien a faire sur la moto, je changerai le pneu arrière demain, il a déjà le DDT dans la vue et à mérité sa retraite, un coup sur la chaîne mise en place du RB et basta, piscine !!! un petit mot aux proches via face book, direction le bar (jamais vu un rallye ou on boit autant mdr ? faut dire qu'a 2 dinars la bière ou le coca les tournées s'enchaînent ) la journée a été longue, il n'y a pas de chicha ici alors ce sera dodo bonne heure, ce soir je vais essayer de faire l'intérieur a dom au niveau ronflements, moi je m'endors vite mais lui il me bat grave,et ce soir encore, je sors les bouchons d'oreille de la moto et plonge dans le sommeil.



_________________
A coeur vaillant rien d'impossible

Site Web www.michel-bonneau.com

Revenir en haut Aller en bas
http://www.michel-bonneau.com
Yato
Admin
avatar

Messages : 1410
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 51
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Lun 14 Nov - 18:38

TOZEUR / DOUZ 314 KM 2 SPECIALES bienvenue dans le désert !


Une bonne nuit de sommeil et un réveil sous un soleil radieux, il fait chaud 24 ° au moment du départ alors qu'il pleut à Marseille !! Un bon petit déj, je fais le plein de fruits frais et d'eau car on va souffrir de la chaleur, le camelback est plein et je me rends vers la moto, on doit faire une boucle vers Tamerza à 8 km de la frontière Algérienne pour revenir manger à Tozeur et ensuite partir vers Douz, les commissaires et le toubib vérifient que l'on a bien de l'eau,

Bader à trouvé un bout de toile émeri et ponce le bord de ses pneus histoire d'avoir plus d'accroche, l'idée est bonne mais j'ai la flemme de le faire !!! Sur l'arche de départ une feuille nous signale "troupeau de chameau à 28 km" on à 74 km à faire pour arriver à la 1 ere spéciale presque tout en ligne droite, on a du temps, je fais quelques photos avec les dromadaires, la route est en bon état et on roule bien , dans la brume au loin, on distingue les montagnes ou doivent se jouer les 2 spéciales, c'est superbe !! les 20 derniers kilomètres sont plus techniques de nombreux oueds pas toujours a sec à traverser debout sur les cales pieds, pas de végétation , ça me plait et me ramène 20 ans en arrière dans le sud algérien . On longe le massif que l'on doit traverser et on arrive à la spéciale.

Petite route étroite qui serpente dans la montagne, bande de graviers au milieu, cailloux énormes visibles sur la vidéo, pas mal de manques aussi sur la vidéo (dont les épingles !!!) faut pas sortir là sinon gros bobo !! Serge part en tête ,avec son mono il se promène, fred part derrière et les travers qu'il se fait en coupant les virages nous informent de l'état de la route et de son manque d'adhérence. Je pars a fond et accélère progressivement mdr, ça glisse énormément du gravier partout, je coupe au max les trajectoires allant même a passer sur les bandes de terre des bas coté pour prendre le moins d'angle possible ( ca donnera une photo magnifique prise d'en haut ,je coupe dans la terre à 1 metre du ravin, sublime !!!)

je passe à l'arrêt dans une épingle et me paye la gaufre de regarder le paysage !! monstrueux, la montagne et le désert en contrebas, ca vaut le coup de perdre 2 secondes, arrivée au point stop je file vers la 2 eme spéciale à 38 km, je soude car j'ai vu sur le RB que Tamerza valait le coup d'oeil et j'ai bien l'intention de faire une photo, effectivement ca vaut le coup, clic clac, au moment de repartir un jeune arrive en jogging de l'OM " oh zarma Marseille " il à vu ma plaque en 13 , je le salue mais j'ai hélas pas le temps de parler foot !!! 4 km après j'arrive à la spéciale sur un goudron parfait, trop bon enfin du grip histoire d'enlever la bande de peur de mes pneus !!!, il y a des cars de touristes français et du coup on à des spectateurs. Du grip, du monde, c'est bon ça, on a pas d'attente pour partir en spéciale et on en aura quasiment jamais tout au long du rallye et çà c'est bon car les pneus restent chauds . Je pars fort sur ce bitume parfait pendant 50 m premier virage à droite et !!!!! ca devient un champ de mine, grrrrrrrrrrrr c'était trop beau, avec mon camion de moto je souffre sur les trous et bosses mais me régale quand même ,y a un peu de grip et je m'amuse. Je pointe et file vers Tozeur par la même route qu'a l'aller (pas le choix on est dans le désert, pas dans le var !!) je sais que j'ai du temps et m'arrête faire des photos avec la montagne en fond, Karine me rattrape ,on roule ensemble et on fait d'autres photos sympas sous les grands panneaux "attention traversée de dromadaires".

On arrive en groupe dans la palmeraie c'est magnifique on à une heure devant nous pour manger sur un toit terrasse un repas typique, salade tunisienne et brochettes, avec Bader on se tape même l'assiette de joey, le fils de serge!!! genre bande de goinfres !!! Un bon café plus tard on repart à nos heures respectives ( faut pas oublier qu'on est en course là !!!! ) Je traverse la palmeraie en direction du chott el jerid et devant moi traverse un fennec, trop mimi, parait que ça pue, j'aurai pas le temps de vérifier, je suis un petit moment FX le boss du rallye qui peine un peu avec sa grosse BM sur cette petite route et arrive sur la route du chott. Là devant moi 65 km de ligne droite avec un CH de temporisation au beau milieu histoire d apprécier le paysage ( Anthony lui a pas du voir grand chose il nous à quasiment tous doublés à 300 km/h s'entraînant les foudres des belges vexés d'avoir été surpris par ce missile sol/sol une fois !!!) le chott c'est un lac salé, sec par endroits ou très humide en fonction des saisons , la route est surélevée tout le long pour rester praticable, on y croise presque personne jusqu'au CH, il est impossible de faire la différence entre le ciel et l'eau et on perd certains repères, l'impression de flotter , c'est génial, quelques baraques sur le bord de la route ou l'on trouve tous les articles a touristes et des wc plus folkloriques les uns que les autres ( y en a meme un qui s'appelle chiottes el jerid) !!!

On arrive vers Douz et il y à des milliers de palmiers dattiers des 2 cotés de la routes , on a aussi vu nos premières dunes. Arrivée au CP de l'hôtel avec pas mal d'avance, ce soir on a le choix soit hôtel, soit bivouac dans les dunes, pour moi y a pas photo, bivouac sans hésiter d'autant plus que c'est bivouac grand luxe avec lit , tente et même piscine et douche .

Pour le moment faut changer ma roue arrière, j'emprunte une béquille et fait vite le changement, un coup de graisse , RB pour demain et basta, je me change dans une chambre mise a notre disposition, un coucou sur facebook ( la wifi dans tous les hôtels c'était top) je bave sur les quads de location en m'imaginant avec dans les dunes toutes proches et j'attends le 4x4 qui doit nous mener au bivouac du moins je croyais, en vérité on arrive sur un espace rempli de cars de touristes , de dromadaires ou les autres participants du rallye nous attendent pour prendre un train original, un tracteur "déguisé" en dromadaire avec 3 wagons et c'est parti pour 1h15 a travers les dunes à la nuit tombante, ca va pas vite, on fait les andouilles a bord, serge com d'hab amuse la galerie en descendant du train en route et se prenant une gamelle dans le sable, Graciane nous accompagne, avec son sac en plastic de roumaine, ambiance colo !! On arrive au campement mehari,on nous attribue nos tentes , c'est sommaire mais confortable, 3 lits pour dom et moi, 1 loupiotte, des couvertures, j'ai amené mon duvet en prévision du froid , je file à la douche brrrrr c'est froid mais ca fait du bien, direction le bar, Karine nous a dit tout le long que lorsqu'elle est venue en août à la présentation du rallye elle à mangé ici un excellent tajine, on attends tous ca avec impatience. Direction la grande tente berbere qui tient lieu de restaurant, soupe, brick a l'oeuf et ...... des spaghettis, trop dégoûté, le prochain coup que j'irai a Venise je mangerai peut être un bon tajine !!!mdr


après le repas serge nous propose de monter sur la dune toute proche, le sable a la même consistance que du chocolat en poudre, j'ai eu la chance de fouler du pied pas mal de déserts, j'ai jamais ressenti cette douceur dans le sable. Les enfants de serge s'en donnent a coeur joie a sauter et se laisser tomber en bas de la dune, le ciel est d'une telle clarté que l'on voit la voie lactée et allongés dans le sable, les bienfaits des volutes de l'agriculture " grolandaise" détendent tout le monde ( les initiés comprendrons) .Il fait pas chaud il est temps de regagner la tente d'autant plus que demain on se lève tôt !!




_________________
A coeur vaillant rien d'impossible

Site Web www.michel-bonneau.com

Revenir en haut Aller en bas
http://www.michel-bonneau.com
Yato
Admin
avatar

Messages : 1410
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 51
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Lun 14 Nov - 18:38

DOUZ / MATMATA 440 KM 2 SPECIALES star wars day


Réveil très matinal genre 5 h, dans les dunes, cette nuit pas un bruit, juste la fraîcheur et le silence du désert ,j'ai vraiment très bien dormi, bon petit déjeuner malgré l'isolement des lieux, mais l'eau est trop froide pour prendre la douche surtout à cette heure. Les 4x4 sont arrivés on s'entasse dans le premier histoire de gratter 5 minutes à l'arrivée à l'hôtel ou se trouve le parc fermé, j'essaierai d'y prendre une douche chaude. Propre je vais mettre mon RB en place et enfiler mon cuir, on est nombreux à avoir la même idée et à 5 dans une chambre ou sont stockées toutes les affaires ça le fait pas, je vais donc m'équiper dans le couloir de l'hôtel, j'enfile mes bottes et quand je me relève!!! crac dans le bas du dos, putain je me suis encore pincé la L5 ( pas les pétasses qui chantent , la vertèbre inculte !!!) ca promet pour ma journée, vite 2 anti inflammatoires , je traîne mes sacs au camion et vais chercher ma kawette, j'attends Karine au départ, on à décidé de rouler de concert, on a 80 km de ligne droite d'entrée, les cachets me rendent un peu stone, on roule à 120/130 tranquille au bout de 57 km je me rends compte que je suis en 5 eme, oh le boulet !! je passe la 6 , le paysage défile, on aperçoit des collines dans la brume, des dunes en bord de route et les traditionnelles charrettes a bourricots, des fois on est a 30 ou 40 bornes du bled le plus proche et tu a un mec en mobylette tranquille à 20 à l'heure qui va dieu seul sait ou ( ou plutôt allah seul sait ou mdr !!!) on passe dans les dunes et devant un musée troglodyte, une photo rapide avant de prendre à gauche une toute petite route, bien défoncée. Anthony et son cbr nous a rejoint, va pas être à la fête là !!! on suit ce chemin qui d'après le RB fait une dizaine de kilomètres, ca sent le CP cette déviation, et bingo , au détour d'un virage ils sont là !!!

le coin est top, une vallée encaissée , un oued et des habitations troglo, mais la route ne permet pas trop de regarder le paysage, je pars devant tout en me faisant plaisir a faire glisser ma bécane debout sur les calle pieds comme en enduro, juste ne pas être trop optimiste a cause du poids ( pas le mien mécréants !!!) , j'ai largué mes compagnons de route et les attends au carrefour bien piegeux car recouvert de gravillons ( toutes les intersections hors grands axes sont très souvent recouvertes de gravillons dont prudence !!!) on arrive a Matmata nouvelle, on retrouve Alain et bader, fait le plein et on soude grave sur enfin un trés bon goudron, on double des cars de touristes francais hallucinés de nous voir passer à bloc dans ces coins reculés ,les lacets sont par contre bien défoncés, on arrive a Matmata ancienne ou l'on dormira ce soir, tiens Anthony à disparu qu'est qu'on lui a mis !!! en vérité il a crevé et est reparti a la station faire mettre une cheville, il nous rejoindra à la spéciale. Le paysage à changé , c'est rocailleux et limite montagneux, on double yome la nounou de dominique wills qui à embarqué graciane avec lui , elle s'éjecte de la voiture pour nous shooter en action, on arrive à Toujane
qui est a mon gout le plus beau village de Tunisie, encaissé dans une vallée rocailleuse, d'aspect trés ancien et rudimentaire, c'est le coin des tisseurs de tapis et sur la route je retrouve l'echoppe qui servait de question 6 au concours, la vue est superbe, comme les gens que l'on croise, authentiques,c'est le bon mot je pense.

L'arrivée sur la spéciale se fait par une petite route en lacets jusqu'a un village ou nous attendent 6 km de route neuve mais entierement recouverte de graviers, une vrai patinoire, l'impression horrible de rouler avec les 2 pneus crevés, la moto engage dans les epaisseurs de cailloux c'est horrible, heureusement que l'on a pris de l'avance. Enfin au bout la delivrance, un chemin carrosable on est a 1 km de la spéciale et au detour d'un virage on tombe sur un jeune berger et son troupeau de biquettes sur la route,( ca me rappelle le moto tour 2005 sur la route du col de la cayolle ou l'on etait tombé sur un retour de transhummance avec 4000 mouton sur la route, folklo surtout que derriere eux la route etait recouverte de pisse et de crottes, et !!! ca glisse ). La speciale 9 promet, une route trés etroite bordée d'un muret avec les traditionnels graviers, trous, cailloux qui monte en serpentant dans la colline. On attends un peu qu'elle soit securisée, les premiers s'elancent, bader aussi , ca va etre mon tour, je me met en place, et !!!radio,stop, accident !! merde c'est qui ? pas un pilote, mais mourad un des responsables presse tunisien qui est violement tombé d'un muret, sur le dos, dans la spéciale et l'on a peur qu'il soit touché aux vertebres, par securité les ambulanciers preferent qu'on l'evacue par la securité civile et aprés 2 bonnes heures d'attente la course va pouvoir reprendre. En attendant ,petit sieston sous les oliviers.

Pneus froids je suis le premier à repartir, la speciale fait moins de 3 kilometres ca va etre juste pourqu'ils montent en temperature, mais on est tous pareil. On nous signale un passage pierreux a l'arrivée aprés la cellule, je prends le depart le plus rapidement possible, ca glisse dans tous les sens mais je gére, on peut bien anticiper les virages pour les couper dans les graviers j'arrive au passage pierreux signalé, une voiture à droite ,un panneau rouge ca doit etre l'arrivée, mais non apparement y a un autre virage piegeux plus loin, pire celui là, le fait d'avoir coupé avant le bon me fera perdre de precieuses secondes, j'avais qu'a ouvrir les yeux !! je donne mon carton a l'arrivée et attends la blonde, qui fait la meme erreur que moi, cette voiture en pleine spéciale nous à tous mis en erreur , bon on aura tous perdu du temps ca equilibre !! On repart a allure soutenue vers ksar hallouf ou doit avoir lieu le CH MIDI et ou l'on doit manger dans un resto, Karine s'inquiéte de l'heure car elle a peur de rouler de nuit. Arrivés au CH on nous propose, vu le retard pris ,de zapper le repas et de repartir aprés juste une minute de neutralisation, option que nous choisissons car aprés un coup d'oeil au RB les routes apparaissent peu roulantes jusqu'a la prochaine ES, on soude en direction de tataouine ( ou des scenes de star wars ont été tournées, j'aurai bien aimé y aller !!) et on arrive le ventre vide à la spéciale . La solidarité pilotes accompagnants ambulanciers va encore jouer, en quelques secondes fruits ,sandwichs, boissons
recouvrent la table plus rapide qu'au drive de mac do !!!

On nous annonce que les 2 prochaines speciales ont été annulées suite au retard pris, y en a une qui est contente !! !! et que le retour se fera en liaison sans heure de pointage. Ca va encore etre à moi de prendre le premier depart, la spéciale est la plus rapide du rallye, de grandes courbes a vue assez vallonné, avec 2 pieges, la route qui apparement continue en face mais avec un virage a chaque fois. Je pars fort, le grip est moyen, je prends confiance et sur un gros freinage à 190 km/h je perds les 2 roues, je relache ,reprends les freins et bien malgré moi tire vers le fossé, je parviens par miracle à eviter les rochers, monte sur le talus et revient sur la route , pffff j'ai eu chaud ,le commissaire de piste avait déja sorti son drapeau, ma bonne étoile etait là une fois de plus, juste le collecteur ou le sabot qui a tapé, je trace vers l'arrivée soulagé d'etre en un seul morceau !!! La liaison est facile, une partie du parcours de ce matin, on va repasser par Toujane je compte bien m y arreter pour les photos, on roule bien, en haut d'un col on a rencontré le stunteur local, un gamin à velo dans une descente costaude, sans pneu a l'arriere et crevé à l'avant, tout à la glisse !!! mdr , Toujane enfin, vite quelques tofs et direction Matmata à quelques kilometres.

Arrivée à l'hotel troglodyte, assistance sommaire rien a faire sur la moto, decor sympa mais chambres trés moyennes, limite propres, on s'en fout vite une douche, aaaaaaahhhh pas d'eau chaude grrrrrr ,on se rattrapera au bar, dommage que l'eau de la piscine soit verte fluo me serai bien senti un plouf, 2 bons apéros plus tard j'envoie quelques news via facebook et file au diner, correct (j'avais un peu la crainte vu la chambre) a part les musiciens folkloriques sympas mais un peu bruyants surtout au resto , on cherche desesperement a se faire servir un thé a la menthe, mission impossible, tant pis, je file au lit pour menager mon dos , les cachets m'ont fait du bien mais m'ont fracassé.

_________________
A coeur vaillant rien d'impossible

Site Web www.michel-bonneau.com

Revenir en haut Aller en bas
http://www.michel-bonneau.com
Yato
Admin
avatar

Messages : 1410
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 51
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Lun 14 Nov - 18:38

MATMATA/KAIROUAN 485 KM 2 SPECIALES le rallye en panne d'essence !!!!


Bien dormi malgré mon dos, traditionnel bon petit dej , ce matin on à 2 speciales a faire avant le CH MIDI dont refaire la petite d'hier avec le muret et une longue qui nous menera à un cul de sac ou se tiendra le CH . Sur le parking des vendeurs de peau du mouton se melent à l'agitation du départ. On va repasser par Toujane , comme ca je l'aurai vu avec toutes les lumieres differentes. Mais avant il faut se retaper les 6 km de gravillons pour acceder à la speciale, je sais pas pourquoi mais je les trouve plus faciles qu'hier. La speciale n'est qu'une formalité et je ne me fait pas la meme erreur qu'hier. Les 200 kms de liaison sont longs mais c'est à des vitesses inavouables ,hormis dans les villages, que le groupe qui s'est formé les avale. Du coup c'est largement en avance ,pres d'une heure, que l'on se presente au départ .

On en profite pour se reposer, la spéciale est rapide mais il y a de gros radiers en beton tout le long plus ou moins profonds et quelques graviers, elle est longue , plus de 6 km et se termine sur un terre plein en cul de sac d'ou l'on redescendra apres le repas . Les departs se succedent dans l'ordre inverse du classement, je monte bien sans faire d'erreur, ce ne sera pas le cas de fred lejeune qui arrive avec les 2 jantes eclatées suite à un exces d'optimisme sur un passage de radier ainsi que erick enstromm qui y laisse aussi une jante avant de sa multistrada ainsi que son pot. Repas a base de sandwichs locaux et là les autorités nous apprennent qu'il y a des incidents à sidi bouzid suite au resultats des elections de dimanche,c'est le village ou a éclaté la revolte tunisienne en debut d'année ainsi dans des villages alentour et que nous allons étre obligés par securité de faire 200 km de detour pour eviter ces points chauds. Le ouf de soulagement de fred lejeune à du s'entendre à bruxelles, il echappe ainsi aux pénalités puisqu'il n'aurait pu finir la liaison.

Les motos endommagées sont chargées sur le camion plateau ainsi que la 125 de dom qui commence a donner de gros signes de fatigue . Nous allons par sécurité partir en convoi avec tous les personnels et vehicules du rallye, ca fait du monde, probleme , beaucoup comme moi, sont limites en essence ,on nous dit qu'on s'arretera au premier village et on pars. On avance lentement, traverse un premier village ou on s'arrete pas, puis un deuxieme, il y a déja 20 bornes que mon voyant clignote .Au bout de plus de 100 km en reserve je roule sur les vapeurs d'essence, on arrive dans un bled ou il y a une station, probleme y a pas d'essence, on est pas dans la merde !!! il doit me rester de quoi remplir un briquet, je trouve une pompe africaine, composée d'un reservoir et d'un vase d'expansion de vieille renault gradué en litre et demande au jeune qui s'en occupe 10 litres, il faudra 5 bonnes minutes à son systeme archaique pour m'en verser 3, alors que tout le monde est parti il ne reste plus qu'une ou 2 voiture de l'orga et 1 de police à m'attendre, je lui tends 5 dinars et lentement pour economiser l'essence je rattrappe la caravane, je ferai presque 100 km avec ces 3 litres alors que d'autres tombent en panne au fur et à mesure .On arrive tant bien que mal à une station ou l'on fait le plein, ca prends 30 mn facile le temps que tout le monde y passe, je recupere un coupe vent à l'organisation car je n'ai que mon cuir et j'ai pas chaud ,la nuit est tombée et on rejoint le reste du convoi plus loin ou nous attendent ceux qui avaient de quoi rallier kairouan a 200 bornes. La police nous escorte de village en village et de provinces en provinces sans temps morts, on reprends le trajet que l'on a pris pour aller a Tozeur il y a 2 jours afin d'eviter les grands axes, à Sbeitla on reprends enfin la nationale pour rejoindre Kairouan, sur la route malgré la nuit de nombreuses echoppes sont ouvertes, surtout les " stations services " sauvages ou l'on vends de l'essence lybienne de contrebande encore moins chere qu'a la pompe. Apres une liaison interminable ou chacun se contorsionne sur sa moto pour essayer de se detendre, mais ou tout le monde à gardé sa place et roulé sans incidents, bravo a tous, on arrive enfin à l'hotel vers 21 heures, magnifique aussi celui là, pas d'assistance ce soir, on verra demain, nos bagages ont été rentrés, ca c'est sympa, je file prendre une douche avant d'aller manger, l'hotel est splendide,

un ancien batiment qui faisait office de prison dont les cellules ont été transformées en salons pour la chicha, on prend le thé dehors devant la piscine en profitant de la douceur du temps , l 'hotel est immense il faut presque un gps pour retrouver la chambre !!! on fini la soirée "en prison" avec une bonne chicha. Malgré la fatigue et l'heure avancée j'envoie un message aux proches pour les rassurer vu qu'on est arrivés vachement tard.

_________________
A coeur vaillant rien d'impossible

Site Web www.michel-bonneau.com

Revenir en haut Aller en bas
http://www.michel-bonneau.com
Yato
Admin
avatar

Messages : 1410
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 51
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Lun 14 Nov - 18:39

KAIROUAN/HAMMAMET 280 KM 2 SPECIALES dernier jour de course




Temps maussade ce matin, bien dormi, plus mal au dos, on a droit à une heure d'assistance ce matin avant le depart, utile surtout à ceux qui ont eu des degats hier, le moteur de la 125 de Dom est à l'agonie et il s'inquiete de savoir si elle va tenir la journée, j'ai rien a faire sur la moto a part mettre le RB du jour et profite du temps pour aller faire le plein de la moto. J'emmene ma combi de pluie car le temps est menacant, je prends le depart .De grandes routes pendant un moment ,plein de gosses prés des nombreuses ecoles, quelques caillassages en particulier sur anthony, un comble pour lui qui est tunisien, il se fera eclater la bulle en passant devant un lycée et avantage de la langue fera le necessaire pour attraper le coupable.On double Dom avec sa 125 avant d'arriver à un CP de temporisation chez un des sponsors du rallye ,celui qui nous a fourni en boissons,c 'est une usine d'embouteillage au beau milieu de nulle part ,des employés sont là et ils se photographient devant les motos . Dom n'arrivera pas il vient de casser son moteur, on est tous degoutés pour lui, à 15 bornes de la derniere speciale c'est ballot!!! Il commence à pleuvoir quand on arrive sur de toutes petites routes nous menant à la spéciale, Karine et moi nous tenons toujours à 4 secondes au classement ,on doit faire 2 fois cette ES glissante et boueuse et je l'aborde sans conviction .

Le temps est pourri, il pleut, il y a du vent, le commissaire de speciale nous informe, boue, graviers, trous et bosses. Je m'elance et bizzarement je trouve un peu de grip, il y a de la boue dans les virages , une belle portion rapide et un saut ou je fais decoller la moto, tiens un flash faudra que je la récupere celle là.

J'attends karine pour la liaison, mon vector viens de declarer forfait ,j'allume celui de secours et il se met à tomber la mer et les poissons, la route est toujours pourrie, elle s'elargit et un vent monstrueux nous oblige à rouler accroché au guidon avec 30 ° d'angle, truc de fou !!! on reviens au depart de la meme speciale, sous une pluie battante. Je prends un bon départ et me fait plaisir , c'est la derniere et je m'amuse, je repere la zone du saut et le photographe et gazzzz j'enchaine vite la partie rapide j'ai l'impression de mieux rouler et surtout d'etre beaucoup plus à l'aise qu'au premier passage.


 Effectivement je mettrai 10 secondes de moins qu'au premier run et helas pour elle Karine en mettra 10 de plus . On s'attends au controle pour partir avec bader direction Hammamet en liaison, dans les villages la police nous ouvre la route pour nous guider et on arrive rapidement en vue d'hammamet c'est à ce moment que le papier de mon RB se casse a cause de l'humidité, moi qui ouvrait la route a la bande jusque là, je laisse passer karine et bader pour faire le poisson pilote, on arrive sous escorte à l'hotel ou il y a la presse ,télé, photographes c'est la gloire, bruno fait un burn avec le side, on fait la photo d'arrivée tous ensemble super ambiance mais on est tous un peu decu que ce soit deja fini et que jean claude et patrick ne soient pas parmis nous .On à tous les mains decolorées par les gants et la pluie, les tenues et les motos sont pourries



. La remise des prix aura lieu ce soir, il est 15h30 . L'hotel une fois de plus est sublime, immense piscine inter,exter ,boutique, plusieurs restos la grande classe, la chambre est immense avec vue sur le patio, je profite d'un bain avant d'aller en groupe à la médina faire les achats pour les proches. On y va a pied pendant que serge fait une demo de stunt pour la télé tunisienne, la médina est sympa mais les vendeurs lourds comme souvent, il y a un mec avec des serpents et un varan, on prends un thé à la menthe dans un gourbi local, je trouve ce que je cherche (que des contrefaçons ,y a que ca) et retourne à l'hotel pour l'apéro et le repas. Un commissaire fait signer par tous les participants un drapeau tunisien, je vais chercher mon caméscope pour la remise des prix car on va faire une surprise a Patrick bournisien pour le remercier de ce sublime rallye.La remise des prix est conviviale, tout le monde remerciant tout le monde et dans une bonne ambiance, Dom fait la surprise a patrick, déguise en tunisien avec des allures de mme sarfati, grosse rigolade pour tout le monde . C'est bien plus tard et bien "embrumés " que l'on montera au pieu.

_________________
A coeur vaillant rien d'impossible

Site Web www.michel-bonneau.com

Revenir en haut Aller en bas
http://www.michel-bonneau.com
Yato
Admin
avatar

Messages : 1410
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 51
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Lun 14 Nov - 18:39

LIAISON HAMMAMET / TUNIS 75 KM sous la flotte



Il pleut et en plus y a un vent terrible, je suis deja malade pour le bateau, on s'equipe en tenue de pluie pour la liaison avec Tunis ,par autoroute, ca passe vite, on arrive devant les grilles du port, fermées, il se met a tomber le deluge on s'abrite ou on peut pendant prés de 2 heures, les douaniers ouvrent enfin les grilles, passeport controlés direction le 2 eme bureau pour le vehicule, tout expedié en moins de 20 mn, on attends en mangeant un dernier wich tunisien à 2 dinars, j'achete des cigarettes en duty free (24 roros la cartouche) et on nous parque dans un hangar ouvert aux 4 vents pendant 5 heures, il fait froid !!!! le bateau est en retard. Au moment ou il arrive ca traine pour le debarquement et ces mongoliens de dockers ne trouvent rien de mieux que de vider un autre ferry arrivé peu aprés sur le meme ponton voila pourquoi on aura tant attendu!!! l'embarquement malgré le ponton glissant vire à l'anarchie, tous pressés de se mettre a l'abri.Il y a meme un mec exterieur au rallye qui finira à la flotte !!! Je recupere en previson de la mer agitée une cabine à l'arriere du bateau que je partagerai avec graciane, ainsi que des cachets pour le mal de mer. On file manger, un petit tour sur le pont et je vais me coucher, pendant 12 heures !!!!! on profite du temps plus calme de la traversee pour echanger les fichiers photos et les mails de chacun. Vers 18 heures le lendemain on arrive enfin a Marseille ,je vais retrouver les miens, ou l'on debarque dans le calme un bisou rapide et chacun prends la route de chez soi !!!!Ce soir ce sera sushis a volonté !!!






BILAN plus que positif


Au bilan un rallye superbe, une ambiance de fou, des paysages à couper le souffle, des spéciales variées et difficiles ou l'improvisation etait primordiale, pas d'attente en speciale ( hormis accidents),un routier agréable ou l'on ne voit pas le temps passer, des commissaires francais et tunisien sympas et efficaces,l'organisation toujours dispo et hyper efficace, des hotels idéaux aprés une journée de moto, la nourriture au top,le bivouac depaysant, le rallye parfait surtout pour une premiere y avait qu'a voir les sourires de tout le monde le soir, la moto ,parfaite rien à y faire meme pas retendu la chaine qui a pourtant 32000 km et l'ultimate et le ddt dans les maillons , pas d'huile,meme pas mal au cul avec la selle gel, hormis le changement de pneu, rien !!! je pense qu'avec un train neuf on peut faire tout le rallye tranquille. Les seules critiques que j'emettrai c'est absence de temps pour voir les sites historiques mais bon c'est un rallye pas un club du troisieme age ,le fait que j'aurai du faire plus de photos , et le manque de blondes à forte poitrine !!!


Qu'une envie, refaire ca l'année prochaine avec plus de participants et une moto beaucoup plus legere !!!!je pense que l'an prochain ca va se jouer a guichets fermés
merci a tous ceux qui de prés ou de loin ont contribué au bon deroulement de ce rallye, la chasse aux sponsors est deja ouverte pour la saison prochaine et demarre pas mal !!! pourvu que ca dure !!



_________________
A coeur vaillant rien d'impossible

Site Web www.michel-bonneau.com

Revenir en haut Aller en bas
http://www.michel-bonneau.com
Yato
Admin
avatar

Messages : 1410
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 51
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Lun 14 Nov - 18:41


_________________
A coeur vaillant rien d'impossible

Site Web www.michel-bonneau.com

Revenir en haut Aller en bas
http://www.michel-bonneau.com
Yato
Admin
avatar

Messages : 1410
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 51
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Lun 14 Nov - 18:42

Excellent Cr Marc !!!!
çà faît plaisir de revivre ces moments intenses et riches en émotions !!!! Very Happy

_________________
A coeur vaillant rien d'impossible

Site Web www.michel-bonneau.com

Revenir en haut Aller en bas
http://www.michel-bonneau.com
les marluches
Experimenté
Experimenté
avatar

Messages : 902
Date d'inscription : 01/12/2010
Localisation : Adissan (34)

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Lun 14 Nov - 18:47

oui, génial de lire tout ça
c'est quand qu'on y retourne ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lesmarluches.com
les marluches
Experimenté
Experimenté
avatar

Messages : 902
Date d'inscription : 01/12/2010
Localisation : Adissan (34)

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Lun 14 Nov - 18:56

Revenir en haut Aller en bas
http://www.lesmarluches.com
marktm
Membre trés actif
Membre trés actif
avatar

Messages : 173
Date d'inscription : 02/01/2011
Age : 54
Localisation : marseille

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Lun 14 Nov - 18:58

ben les copains va falloir attendre un an , mais ce qu'on a vecu c'etait unique, je pense que plus nombreux l'année prochaine se sera different
Revenir en haut Aller en bas
http://rallyeman.blogvie.com/2010/07/23/mon-ultimate-rallye-2010
dafvid
Membre trés actif
Membre trés actif
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 40
Localisation : Broons 22

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Lun 14 Nov - 23:52

en un mot : MERCI Exclamation
Très beau CR, ça donne vraiment envie , en espérant être de la parti l'année prochaine ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Lulu68
Membre trés actif
Membre trés actif
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 03/12/2010
Age : 60
Localisation : 68

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Mar 15 Nov - 8:46

marktm a écrit:
ben les copains va falloir attendre un an , mais ce qu'on a vecu c'etait unique, je pense que plus nombreux l'année prochaine se sera different

Merci Marc,

Ton Cr va me permettre d'attendre l'année prochaine.

Presque que des bons souvenirs !!!!

Les courtes nuits sont deja oubliées .....

Luc
Revenir en haut Aller en bas
sebandit
Membre trés actif
Membre trés actif
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 07/12/2011
Age : 39
Localisation : chatillon et le berry

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Dim 29 Jan - 14:39

super contrenrendu, merci!

ptite question: la XT 600 qui a cassé son moteur, elle avait combien de km et elle était de quelle année? Evil or Very Mad

je pose cette question car je doute de la fiabilté de mon F 650 GS BMW qui est de 2000 et qui a surtout 55 000km!! Wink va t elle tenir tout le rallye sachant que je fait avant le rally des volcans fin aout!?

pirat
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aperoracingteam.webnode.fr
Lulu68
Membre trés actif
Membre trés actif
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 03/12/2010
Age : 60
Localisation : 68

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Dim 29 Jan - 16:23

[quote="sebandit"]super contrenrendu, merci!

ptite question: la XT 600 qui a cassé son moteur, elle avait combien de km et elle était de quelle année? Evil or Very Mad

je pose cette question car je doute de la fiabilté de mon F 650 GS BMW qui est de 2000 et qui a surtout 55 000km!! Wink va t elle tenir tout le rallye sachant que je fait avant le rally des volcans fin aout!?

T'inquiete pas ma BMW de 1980 à bien plus de 100 000 .....

Remi avant de casser son moteur à fait une pointe à fond pendant quelques minutes et au lever de gaz .... scrouitch !!!!!

Pas bon sur ces patators de rester à fond.

Notre gagnant en classique, le sage Dom, lui n'a pas depassé les 100kms/hr sur les liaisons mais je pense qu'il faisait tirer court sa moto.

Remi est le specialiste des changements de pistons à l'arrache en pleine nuit ( rappel de la Corse en 2009 ???)

Le cadre doit avoir un kilometrage plus que certains ... pour les moteurs tout depend de quelle partie du moteur il s'agit !!!!

Revenir en haut Aller en bas
sebandit
Membre trés actif
Membre trés actif
avatar

Messages : 223
Date d'inscription : 07/12/2011
Age : 39
Localisation : chatillon et le berry

MessageSujet: Re: CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13   Mer 1 Fév - 14:03

ok merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aperoracingteam.webnode.fr
 
CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CR Tunisia Road Rallye by Marc LAVENU #13
» le Tunisia Road Rally
» [Divers] Nouveau Rallye routier
» Rallye de dieppe... 10/11 mai
» Rally Touristique à Segré !! le 02/09/2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rally Spirit  :: Le Paddock :: Compte rendu de vos courses ,manifestations,sorties-
Sauter vers: