Rally Spirit

Le Forum Moto des rallyes routiers et courses sur route
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Cr du rallye du Dourdou ( saloperie de Tromph !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vapatrovitch
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Cr du rallye du Dourdou ( saloperie de Tromph !)   Ven 29 Juil - 10:11

Et vlà, après un rallye de l'Ain qui s'est bien passé pour moi, et Xen ayant entendu dire que le rallye du Dourdou était le plus sympa de la saison, ni une ni deux, j'ai décidé de m'inscrire à ce rallye, au grand dam de mon banquier et de mes finances. Boarf on vit qu'une fois, hein !

C'est donc avec Xen en tant que supportrice-manageuse que je descendrais dans l'Aveyron, en embarquant au passage son magnifique RSV arlequin qui lui servira à s'entrainer pour une éventuelle future participation à un rallye What a Face

Avant le départ, et vu que depuis quelques temps le Trident me fait des misères, roue libre hs, ennui de carburation à répétition et autres pépins ( c'est bien simple, depuis que j'ai mis des pots de Ducat' dessus c'est la bérézina affraid ), je lui offre une grosse révision pour ses 88 000 bornes, distri neuve, pastillage réglage carbu et pneus neufs ( provoquant au passage le suicide de mon banquier ), après 50 000 bornes passés à lui tirer dans la courge et en me contentant d'une vidange de temps en temps, ça devrait lui faire plaisir... Suspect

Bref je récupère mon Trident tout neuf juste avant le départ pour le rallye, un léger clac-clac se fait entendre de temps en temps, bof, ptete la chaine de distri qui a besoin de se roder ? Boarf on verra bien, on charge tout derrière la 405 de 350 000 bornes, et c'est parti en ce mercredi pluvieux. Y a pas à dire, notre attelage fait envie sur notre passage Cool

La traversée de la Haute Loire se fera sous un déluge, et pour éviter d'arriver sous la flotte, j'avise de passer par quelques petites routes de rallye passé Mende, pour éviter d'arriver sous la flotte à Villecomtal, obligeant Xen à négocier tant bien que mal 1357 virages ( ben oui, c'est elle qui est au volant, c'est ça d'être pilote Cool ). Bon ok, mon road book était fait un poil foireux Embarassed
En tout cas ça nous aura permis d'apprécier les paysages magnifiques du coin, notamment Estaing et son chateau !

Nous voiçi donc arrivés à Villecomtal, charmant village où coule le Dourdou, on s'enquiert d'une place de camping, le camping municipal étant déjà rempli à ras bord, on ira s'installer sur le stade de foot, au milieu des sides caristes présent en force, du fait du mariage de Gazelle et Bebert week end.

Le temps de décharger les motos, Xen a envie d'aller faire un petit tour, pas de problèmes ! Forcement sans road book, j'arrive à me paumer,finalement après avoir visiter les gorges du Lot et surfer sur quelques kms de graviers en pleine nuit, on arrive à temps pour le feu d'artifice. Au passage, après avoir pris la flotte pendant le trajet, le Trident s'est remis à cafouiller et mes xenons ne s'allument qu'au bout de 5 mn, ce qui me surprend à peine Twisted Evil

Après quelques binouzes, place au dodo, demain on attaque les recos pour de bon !

Jeudi matin, le campement est plongé dans le brouillard, qui va vite laisser sa place au soleil. j'en profite pour régler cette histoire de xenons farceurs pendant que Xen va s’acquitter du ravitaillement en aligot pour ce midi et ce soir ( ça va être le même régime tout le séjour ), juste une cosse baladeuse à rebrancher. L'aligot avalé ( à répéter 10 fois de suite sans se tromper ), le road book monté, c'est parti pour un tour de recos, je ne pourrais faire que le routier, les spéciales n'étant ouvertes aux recos que entre 19 et 23h, Xen m'attendra en haut des spéciales. Bizarrement aujourd'hui le Trident ne montre plus aucun signe de rhume...?

Une première liaison de 29 kms avec pas mal de petites routes, un passage sur une route à moitié abandonnée en pleine forêt avec de la mousse au milieu, et à peine le temps de souffler entre 2 virages, c'est rythmé et la moyenne va être chaude à tenir, surtout de nuit ! On arrive sur la 1ère spéciale, je fais le tour pour récupérer Xen en haut de la spéciale. S'ensuit une autre liaison d'un vingtaine de bornes, un descente sur une route large mais bien piégeuse avec ses virages qui se referment, un passage sur un chemin vicinal qui nous mène au pied d'un superbe moulin, ensuite une grande montée sur une route à peine plus large qu'une bagnole, en forêt et avec quelques gravillons, on atterrira ensuite sur une crête avec la vue aux alentours. Un CH sera installé içi, ensuite encore 20 bornes de liaison, avec un passage façon Ballaugh bridge à côté d'une ferme, de la toute petite route, quelques plaques de graviers piégeuses à repérer, 3 ou 4 kms de routes fraichement tapissée de gravillons et une descente sinueuse mais rapide sur Villecomtal.

Arrivés à Villecomtal, on remonte sur le départ de la deuxième spéciale, j'en fait le tour pour récuperer Xen en haut, et c'est parti pour la dernière liaison, une portion rapide au début, puis une grande descente en forêt avec des épingles bien serrées, on arrivera sur un chemin de terre qui nous menera sur les bord du Lot que l'on longera quelques kms, pour arriver sur Estaing. Remontée rapide, puis 3 carrefours que s'enchainent successivement, le dernier à pas louper vu qu'il est bien planqué dans un virage. Encore une descente sur une route étroite et une dernière portion rapide pour arriver sur Villecomtal juste à temps pour le feu d'artifice.

Et voilà, 120 bornes au total, pour un routier magnifique où on n'a pas le temps de s'ennuyer. Xen est bien fatiguée, faut dire que se taper un tel parcours avec une vertèbre déplacée et en RSV, y en a pas beaucoup qui le ferait Exclamation

Il me reste à reconnaitre les spéciales, 19h pétantes, je me pointe au début de celle de Villecomtal. Une montée rapide, avec un bitume bien accrocheur, juste quelques bosses par çi par là, mais sinon c'est du bonheur Quelques enchainements aveugles à mémoriser, et une arrivée par enchainement droite - gauche et un double droit à négocier tout par terre, miam !

Je me fais 5 ou 6 passages dans celle çi, puis direction St Cyprien pour l'autre spéciale . Déjà en y allant, le moulin de la Tromph commence à laisser de sinistres claquements alliés à des vibrations, ça sens pas bon ça... Bon, j'arrive sur place, je fait quand même une montée pour voir, mais je fais plus attention aux claquements en provenance du moulin qu'au tracé de la spéciale... Du coup retour au campement, et vu le bruit de distri, je me prépare déjà à me résoudre à ne pas prendre le départ...

Bref c'est la guigne, il me reste plus que l'aligot pour pleurer Crying or Very sad quand Xen me déclare : " bah t'as qu'à prendre mon RSV pour rouler et basta !"

Euh oui mais bon, freiner les vis du circuit d'huile, passer le contrôle administratif, ça va pas être simple ça, on verra demain, là c'est tard...


Bon nous vlà vendredi matin, et pendant que Xen va à la pêche aux infos pour savoir si je peux rouler avec son RSV à la place du Trident, je file voir Maxence pour déterminer dont vient ce clac-clac.
Après un rapide démontage, le verdict tombe, patin de distri hs, et à moins de déculasser le moulin sur place, pas grand chose à faire. Prévoyant, cette fois j'avais pris le strict minimum en matière d'outils et de pièces de rechange, je me doutais bien que ça servirait à rien Cool

Pendant ce temps, Xen est reviendue, elle a pu voir le gars chargé du contrôle technique, pas de soucis pour passer avec le RSV, à condition de freiner les vis de circuit d'huile à coup de serflex et fil de fer. Quelques serflex dénichés dans le parc et quelques coups de pinces plus tard, le RSV est presque prêt pour la course, on protège les montants de la tête de fourche ( vu que la bulle est aux abonnées absentes ) avec des bouts de mousse et de scotch, le récupérateur de reniflards fixé et hop direction le contrôle technique. Me sentant pas trop l'envie de bidouiller le circuit électrique sur place, je fait l'impasse sur les xenons, on verra bien cette nuit...



Mon assistante mécano I love you :



Et pendant ce temps là, la Tromph est laissée à l'abandon à côté ( salope ! ) :



Le contrôle technique passé comme une fleur, y a plus qu'à attendre l'heure du départ ! Le parc fermé est bien rempli :









En repartant du parc fermé, on tombe sur le maire de Concques, petit village attenant à Villecomtal, et son véhicule de fonction :



Quelle magnifique région, non ?

Heure de départ pour bibi 23h28, ça laissera le temps de digérer l'aligot-saucisse du boucher du village, une petite mousse chez Ginette du café du coin qui a été aux petits soins pour nous pendant toute la durée du rallye, et hop faut y aller !

Un poil angoissé d'aborder la nuit sur un routier pas simple sur une moto qui est pas à moi, je me fixe comme objectif d'arriver sans encombre aux ch. Bon je vais même essayer de pas trop perdre de temps, non mais ! Cool

Maxence au départ, malheureusement il devra rendre les armes 29 kms plus loin, gros soucis de surpression d'huile sur l'Enfield, celle çi ayant fait une vidange sauvage via le reniflard en cours de route Neutral :



Un passage devant le speaker qui se retrouve un peu décontenancé devant cette Triumph badgée Aprilia, j'en profite pour remercier Xen pour le prêt de son magnifique RSV Cool , on me tend le carton de pointage, et c'est parti !





Un petit pont pour sortir du village, et me vlà en plein trou noir, malgré la pleine lune. Finalement l'éclairage d'origine du RSV, malgré ses 2 ampoules de plein phare, ben c'est peanuts, j'ai l'impression de ne voir qu'à 5 m Shocked . Bon pas grâve, on va sortir la canne blanche et rester attentif sur le road book pour pas se perdre.

Malgré un léger jardinage dans une cour de ferme et des trajectoires plus qu'aléatoire en courbe, j'arrive quand même à l'heure au premier CH, juste le temps de sortir le carton pour vérifier mon heure de pointage et la minute est passée, boarf pas grave, maintenant j'ai révisé mes objectifs, déjà arrivé à terminer la nuit ce serait pas mal !

Un peu d'attente sur le départ de la première spéciale, apparemment il y a déjà eu un peu de dégats...

Une demi heure plus tard, c'est à mon tour de prendre le départ, vu que je n'ai reconnu qu'un fois cette spéciale, je m'attends pas à claquer une pendule :siffle: Après avoir zigzagué tout au long de la spéciale d'un bord à un autre de la route tel un marin fraichement débarqué après 6 mois de mer, j'arrive enfin en haut study 3'26 au chrono, c'est à dire 1mn de plus que le meilleur temps décroché par Tonniuti, et me vlà relégué en fin de classement, 104ème sur 111, positivons, ce sera difficile de faire pire pour le prochain passage lol!

Hop, c'est reparti sur la liaison suivante, dans la descente piégeuse j’aperçois déjà par endroit des traces de chutes, j'essaye moi même de ne pas me faire piéger par les virages qui se referment sans prévenir içi et là...

Je me fais rattraper régulièrement par d'autres concurrents, j'essaye de les accrocher, mais dès que je me fais lacher de 5 ou 10 m, je me retrouve en plein trou noir, finalement je préfère faire ma course tranquillement. Le RSV se comporte admirablement sur ces petites routes défoncées, position ergonomique, partie cycle jamais piégeuse, et les deux grosses gamelles tractent le tout avec force mais restent facilement exploitables pour un gros bi, un régal de ressentir la motricité à chaque mm de poignée de gaz, c'est bien simple, on a l'impression d'être à la place du pneu ar !

Arrivé au CH suivant, 30sec de retard, on m'annonce qu'il y a les bleus sur le parcours, boarf avec ma vitesse anémique je risque pas grand chose. Je reste quand même sur mes gardes, mais avec mon éclairage à acétylène, j'ai rien vu alors que tout les autres concurrents les ont bien vu Laughing La portion gravillonnée passée sans encombre, plus qu'à redescendre sur Villecomtal au CH suivant et aller prendre le départ de la 2ème spéciale. Pour le coup je pointe en avance au CH, et merde !

Ayant reconnu plus sérieusement cette spéciale et devant le public présent en force, j'essaye de faire bonne figure. Bah c'est pas mieux, 100ème sur 106ème, et toujours 1 mn de retard sur le meilleur temps décroche par Nicolas Derrien... Le temps de sortir mon carton au point stop, je me fais même rattraper par le concurrent précédent, c'est dire !

Une dernière liaison raccourcie pour l'étape de nuit, et j'arrive au dernier CH de la première boucle, 30sec de retard, bon ça va j'ai limité les dégats du moins sur le routier !

40 mn de neutralisation, et je repars pour une 2ème boucle. Je n'aurais pas à surveiller le road book, l'ayant bien en tête, je pourrais déjà me concentrer sur la route, surtout que je dois commencer à avoir des yeux de lapins russes à force de scruter les cordes dans les virages ( c'est con une moto ça éclaire toujours là où il faut pas aller :siffle: ). Je repars un poil chaud bouillant, après un mini tout droit dans la montée suivant le départ de Villecomtal je décide de me calmer vite fait Embarassed J'arrive au CH suivant à l'heure en m'ayant fait rattrapé qu'une fois, j'ai même réussi à remonter sur le concurrent précédent Shocked

3ème spéciale, je gagne 5 sec par rapport à mon 1er passage mais reste scotché au fin fond du classement. Bref on repassera lol!

Les liaisons suivantes se passent sans encombre, je me force juste à rester concentrer sur le parcours et me remémorer les passages piégeux. Cette fois je pointe à l'heure aux CH, ayant même une petite avance à chaque fois, la pleine lune et les toutes premières lueur de l'aube m'aidant un peu à voir plus loin que le bout de mon nez.

4ème spéciale, j'arrive même pas à améliorer mon temps de passage, bon maintenant reste plus qu'à assurer les derniers kms de liaison, et c'est l'arrivée de l'étape de nuit aux alentours des 4 h du mat', bien content de pouvoir enfin reposer mes yeux !

Une mise en parc fermé en attendant le départ de l'étape de jour à 11h30, un petit café avec mes collègues de route avant d'aller enfin se coucher...

Hop, après une très courte nuit, c'est l'heure de se préparer pour prendre le départ de l'étape de jour.

Je récupère l'Aprilia au parc fermé, j'ai 1 heure et demi pour faire le plein et prendre un caf' ou deux, et ça ne sera pas de trop pour arriver à me réveiller ! Les pleins faits, les casses dalles prévus ( 2 € pour un jambon-beurre bien épais même pas polyphosphaté chez Ginette, faut le souligner, en vlà qui ont le sens du commerce ), et ça va être à mon tour de partir, encadré par un R6 et une CB1000R.

Le temps reste au beau fixe, je prends le carton de pointage, et c'est parti !

Ben y a pas à chier, quand on voit la route un peu plus loin que le bout de son nez, ça va tout de suite mieux Cool Je me régale enfin sur cette première liaison très variée, et avec le bitume bien accrocheur du coin, je peux enfin mettre un peu de gaz, j'arrive même à rattraper le concurrent parti 2 places devant moi, arrivé au CH avec 2 minutes d'avance, mine de rien faut pas trainer non plus !

Un peu d'attente au départ de la 1ère spéciale de jour suite à quelques chutes, on essaye de squatter le peu d'ombre disponible, c'est qu'il commence à faire sacrément chaud, au moins les pneus ne refroidiront pas..

Après une petite demi heure, je prend le départ, le RSV s'arrache du goudron tel un bombardier au décollage. Surement pas efficace, mais bien jouissif ! Cool Les premiers enchainements aveugles arrivent, j'ai l'impression de découvrir la spéciale pour la 1ère fois, j'essaye de m'imprimer du rythme, mais le résultat est pas très convaincant... 79ème à l'arrivée, mais quand même plus de 30 sec de gagnées par rapport aux passages de nuit, c'est déjà un peu mieux Laughing

Les 2 autres liaisons pour revenir sur Villecomtal s'enchainent sans soucis, j'arrive avec juste ce qu'il faut d'avance aux CH, et cette fois je remarque bien les bleus au bord de la route, juste en train de s'installer avec les jumelles dans un endroit désert en rase campagne... Pas de bol pour un concurrent parti 4 places derrière moi, qui se fera choper Neutral

Je me fais rattraper par le gars en CB1000R dans la portion gravillonnée, et il me déposera proprement sur cette patinoire, de mon côté je prends pas de risques, je passe tranquillement en laissant la moto vivre sa vie, avec 5 cms de gravillons sur certains endroits, ça serait ballot de laisser filer des minutes pour rien...

Nous vlà à Villecomtal pour le départ de la 2ème spéciale, celle là je la sens beaucoup mieux, ayant fait 5 ou 6 passages en recos. Départ, j'arrive à vite trouver une bonne vitesse de croisière, le chassis du RSV se comporte bien sur les enchainements bosselés, et je m'amuse bien, je coupe juste un peu trop dans les enchainements aveugles, mais malgré ça j'arrive comme une balle dans le dernier enchainement, et je passe le dernier double gauche gaz en grand, en déboulant au ras de la table de chronométrage !

59ème à l'arrivée avec quand même 40sec de gagnées par rapport à la nuit, y a surement moyen de faire mieux et cette fais je me fais pas rattraper au point stop, ouf !

En repartant du point stop, un peu déconcentré, je repars dans la mauvaise direction au carrefour suivant, m'engageant sur la petite boucle de nuit, heureusement je m'en rend tout de suite compte, demi tour vite fait en me traitant de tout les noms d'oiseaux Twisted Evil

C'est donc reparti sur la grande boucle, avec le passage sur le chemin de terre le long du Lot, les kms s'enchainent sans histoire, hormis une moissonneuse batteuse sur une route large comme une bagnole qui nous a un peu retardé en cours de route, sympa le gars s'est écarté pour nous laisser 15 cm pour passer. Malgré ce petit contretemps, pas de problèmes pour pointer à l'heure à Villecomtal.

40 mns de neutralisation avant de reprendre le départ pour la seconde boucle, c'est quoi ce rallye, on a même le temps d'aller boire un café au bistro en cours de route Laughing

Un sandwitch avalé vite fait, je me pointe en avance au départ, finalement on pourra repartir quand on voudra, histoire de gagner un peu de temps pour faire la bringue ce soir.

Une deuxième boucle de 120 bornes sans soucis, juste impressionné par les nombreuses traces de chutes, tout de même une quarantaine d'abandons à la fin du rallye... Shocked

3ème spéciale, j'arrive à peu près à me remémorer les passages, 62ème à l'arrivée, ça commence à remonter Very Happy

Ensuite hormis un faux point mort dans une épingle où j'ai rattrapé le RSV de justesse, les kms s'enchainent avec la banane, une arrivée en groupe à Villecomtal en prime !

4ème passage sur la spéciale de Villecomtal, je commence à faire parler la poudre, j'ai l'Aprilia bien en main, je déhanche de partout, un régal de sentir le guidon s'alléger au passage de bosses, et 44ème à l'arrivée. Pas mal, mais y a quand même un gamin ( Kévin Combes ) qui a trouvé le moyen de faire 21 avec un 125 DTR, genre de claque Laughing

Hop, encore une liaison, un redépart de Villecomtal pour la dernière boucle, le ciel commence à être menaçant, mais pour l'instant pas de pluie. J'améliore encore mon passage dans la spéciale de St Cyprien, 55ème, et 41ème dans la dernière spéciale de Villecomtal. 10 passages de plus et je faisais le scratch Cool lol!

Sur les liaisons, hormis un léger tout droit dans la portion pleine de gravier et un Touareg évité de justesse 3 kms avant l'arrivée sur Villecomtal ( un empaffé sur un céder le passage qui me voit bien arriver, et qui me coupe la route à 2 à l'heure avec ses 1500 cv sous le capot Rolling Eyes ), et c'est enfin l'arrivée finale sur les coup de 17h, juste avant les 1ères gouttes de pluie qui commencent à tomber...



Un magnifique rallye, place au off, avec une grosse soirée à coup d'Aligot et de binouzes, ou chacun racontera ses exploits de la journée, pour ma part j'irais pas me coucher avant les 4h du mat'





Et le lendemain, réveil difficile à 9 h sous une pluie battantes, tellement la tête dans le choux qu'après 50m à pied pour aller boire un caf' au village je déciderais de retourner fissa me coucher

Finalement j'arriverais à émerger à 11h, après avoir plier la toile de tente et charger le tout sur le RSV ( Xen étant repartie la veille pour aller tourner à Alés ), je repartirais pour 600 bornes de route pour regagner mes pénates, en ayant croisé dans le village Patrick Curtat avec sa katoche chargée à bloc, lui a fait toute la route en brêle, et repart de la même façon après avoir décroché une 10ème place au général

Et vlà pour mon 1er rallye du Dourdou, et ce sera surement pas le dernier vu l'acceuil extra du village et les routes magnifiques du coin

Et bien sur un gros merci à Xen pour le RSV, c'est malin maintenant je suis contaminé, y a pas à dire une moto moderne ( enfin qui a moins de 10 ans lol! ) c'est quand même bien Laughing
Revenir en haut Aller en bas
BMRT
Membre trés actif
Membre trés actif
avatar

Messages : 121
Date d'inscription : 13/01/2011
Age : 31
Localisation : Chatillon d'Azergues, Beaujolais !

MessageSujet: Re: Cr du rallye du Dourdou ( saloperie de Tromph !)   Ven 29 Juil - 20:23

Twisted Evil classe !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cr du rallye du Dourdou ( saloperie de Tromph !)   Ven 29 Juil - 23:02

Super cr .
Revenir en haut Aller en bas
37
Membre trés actif
Membre trés actif


Messages : 67
Date d'inscription : 13/12/2010

MessageSujet: Re: Cr du rallye du Dourdou ( saloperie de Tromph !)   Mar 2 Aoû - 8:20

Joli CR, cyrille.

Fait la bise a pascal.

Au 26 aout pour les volcans .

ARVI PA.


PS: je ne suis pas de maurienne!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cr du rallye du Dourdou ( saloperie de Tromph !)   Mar 2 Aoû - 14:38

Bravo....L'important c'est de participer et de pas se prendre la tête...
Bref tu as tout compris....!

Beau CR....!
Revenir en haut Aller en bas
Ninja
Modo
avatar

Messages : 1785
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 52
Localisation : 91

MessageSujet: Re: Cr du rallye du Dourdou ( saloperie de Tromph !)   Mar 2 Aoû - 22:05

Rob Ducati a écrit:
Bravo....L'important c'est de participer et de pas se prendre la tête...
Bref tu as tout compris....!

Beau CR....!


+ 1200 cheers
Revenir en haut Aller en bas
vapatrovitch
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: Cr du rallye du Dourdou ( saloperie de Tromph !)   Mer 3 Aoû - 17:55

Merci pour les commentaires ! Very Happy

katoche 73 a écrit:
Joli CR, cyrille.

Fait la bise a pascal.

Au 26 aout pour les volcans .

ARVI PA.


PS: je ne suis pas de maurienne!!!!!!!!!!!!!!!

Message transmis !

Aux volcans alors ! Wink

Revenir en haut Aller en bas
dayt 28
Membre trés actif
Membre trés actif
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 36
Localisation : groland

MessageSujet: Re: Cr du rallye du Dourdou ( saloperie de Tromph !)   Jeu 4 Aoû - 23:33

super sympa ton cr,hate de revoir ta tromph aux Volcans

a bientot
Revenir en haut Aller en bas
 
Cr du rallye du Dourdou ( saloperie de Tromph !)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROAD BOOK rallye du Dourdou
» Le Rallye du Dourdou 2011
» Rallye du Dourdou 2014 .
» Résultats Dourdou 2008
» DOURDOU 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rally Spirit  :: Le Paddock :: Compte rendu de vos courses ,manifestations,sorties-
Sauter vers: